500 ans de la Réforme

Week-end œcuménique : Fêter les 500 ans de la Réforme

 Le week-end des 13, 14 et 15 octobre : Ensemble : faire la fête pour célébrer les 500 ans de la Réforme.

L’Eglise Protestante Unie de Chartres, Beauce et Perche, le diocèse de Chartres, la Communauté du Chemin Neuf, l’Eglise évangélique « La Brèche », l’Eglise Evangélique Libre de Châteaudun, l’Action de Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT) vous invitent à célébrer les 500 ans de la Réforme.

A la Visitation (22 avenue d’Aligre à Chartres) et au Temple protestant (20 rue St Thomas à Chartres).

Des spectacles, des conférences, des ateliers, pour tous les âges, des moments de convivialité et un culte le dimanche.

Voir le programme détaillé ici

Nous vous signalons aussi la Veillée de prière pour l’Unité des chrétiens qui aura lieu le mardi 26 septembre à 20h30 au temple, 20 rue St Thomas, dans le prolongement de la Veillée de prière qui a lieu tous les ans en janvier pendant la semaine de prière pour l’unité des chrétiens.

Une commémoration commune de la Réforme

A Lund et à Malmö en Suède, le pape François, pour l’Église catholique, l’évêque Munib Younan et le pasteur Martin Junge, représentant la communion mondiale des 145 Églises de la Fédération luthérienne mondiale (FLM),ont donné ensemble le coup d’envoi de la commémoration commune de la Réforme, à l’occasion de son 500e anniversaire, le 31 octobre 2016. Nous la commémorons en octobre de cette année 2017.

Le thème de cette commémoration œcuménique et internationale commune sera « Du conflit à la Communion – ensemble dans l’espérance ».

« Du conflit à la communion » est également le titre d’un document œcuménique de la Commission internationale luthéro-catholique romaine. Ce texte majeur relit l’histoire de la Réforme telle qu’elle est unanimement comprise par les deux traditions, analyse des lieux théologiques sujets à controverse et dresse la liste des différences  aujourd’hui  résolues grâce au dialogue et à une compréhension mutuelle.

50 ans de dialogue théologique

Dans un article commun, le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, et le pasteur Martin Junge, secrétaire général de la Fédération luthérienne mondiale (FLM), déclarent que cette commémoration commune est appelée « à faire date ». Elle manifeste  les progrès réalisés en cinquante ans de dialogue international catholique-luthérien.

Les deux responsables d’Églises soulignent le rôle décisif de la Déclaration commune sur la doctrine de la justification, signée par l’Église catholique et la FLM en 1999.  « Par cette déclaration, les catholiques et les luthériens sont parvenus à surmonter les clivages nés de la principale controverse du 16e siècle. Ce jalon dans l’histoire des relations œcuméniques catholiques-luthériennes constitue le fondement théologique de la commémoration commune, rendant possible l’engagement public à tourner le dos à un passé de conflit pour s’ouvrir à l’unité à laquelle l’Église est appelée. »

suede_croix_francois_2016Une commémoration pour la paix à une échelle internationale

Pour souligner l’importance internationale de la commémoration commune de la Réforme, une croix peinte par l’artiste  Christian Chavarria Ayala symbolisera la paix et l’espérance. Victime de violence pendant la guerre civile du Salvador, Ayala a fui son pays pour trouver refuge en Suède. Il vit aujourd’hui de nouveau à San Salvador. Sa croix est un fort rappel aux chrétiens de toutes les confessions que le témoignage commun s’inscrit aussi dans le service concret des pauvres.

Faire écho localement de la commémoration commune

Le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité chrétienne et la Fédération Luthérienne mondiale ont préparé une Prière commune téléchargeable gratuitement en différentes langues, pour encourager Catholiques et Luthériens à s’unir à cette commémoration. La prière commune invite à l’action de grâce et à la repentance. Sous le signe de la lumière, elle reprend en forme liturgique cinq engagements œcuméniques du document « Du conflit à la communion ».

Le pape François, l’évêque Munib Younam et le Pasteur Martin Junge célébreront à Lund cette liturgie de la Prière commune  le 31 octobre.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partagez :