A Dieu père Joseph Hercoüet

Au lendemain de la fête de saint Joseph, notre frère l’abbé Joseph Hercouët est décédé, le soir du 20 mars 2021, à la clinique de Mainvilliers (St-François) où il avait été admis dix jours plus tôt. Il venait d’avoir 96 ans, et il comptait 72 ans de sacerdoce. Que le Seigneur accueille son serviteur.

Obsèques de l’abbé Joseph Hercouët, lundi 29 mars à la cathédrale

  • Texte d’accueil de l’abbé Michel Boisaubert, en PDF : Cliquez ici !
  • Homélie de l’abbé Jacques Pottier, en PDF : Cliquez ici !

 

 

Découvrez l’émission Hommage à l’Abbé Hercouët sur Radio Grand Ciel en cliquant ici.

Il nous impressionnait par sa prodigieuse mémoire et sa volonté de fer, sa piété profonde (il appartenait aux prêtres du Cœur de Jésus) et son sens de l’accueil des fidèles, à la cathédrale, encore récemment. Il a publié un recueil de souvenirs : De la Côte d’émeraude à la cathédrale de Chartres.

Nous le confions avec cœur à la prière des diocésains qu’il a fidèlement servis, en particulier dans le Perche, le Dunois, en Beauce et à Chartres. Il a aussi accueilli de nombreux petits séminaristes, il aimait conduire des groupes en pèlerinage, il accompagnait couples et familles… toujours avec joie.

La célébration de ses obsèques aura lieu le lundi 29 mars à 14h30 à la cathédrale de Chartres, dont il était chanoine titulaire. Il sera inhumé dans le caveau de famille, en Bretagne. Qu’il intercède pour notre diocèse, spécialement pour les vocations. « Notre-Dame de Chartres, priez pour nous ! »

Abbé Joseph HERCOUET

Né le 16 mars 1925 dans le diocèse de Saint-Brieuc (22)
Baptisé le lendemain, confirmé le 27 avril 1937
Ordonné diacre le 27 mars 1948
Ordonné prêtre le 29 juin 1948

Missions

Instituteur et directeur de l’école St-Joseph de Nogent-le-Rotrou (1948)
Supérieur, en outre, du Petit Séminaire de Nogent-le-Rotrou (1955)
Chapelain d’honneur de la cathédrale (1955)
Supérieur de la Maîtrise de Chartres (1963)
Chanoine honoraire de la cathédrale (1965)
Curé de Dammarie, vicaire économe de Thivars, Ver-lès-Chartres, Boncé, Fresnay-le-Comte, St-Loup et Boisvillette (1971)
Curé d’Auneau, vicaire économe de Roinville-sous-Auneau et d’Oinville-sous-Auneau (1973), de Levainville et du Gué-de-Longroi (1975)
Vicaire épiscopal de la Beauce (1975)
Curé de Châteaudun, vicaire économe de St-Denis-les-Ponts, La-Chapelle-du-Noyer et Jallans (1977)
Doyen de Châteaudun urbain (1977)
Vicaire épiscopal du Dunois (1977)
Curé de la cathédrale, chargé du Pèlerinage et de la pastorale du centre-ville (1979)
Doyen de Chartres urbain (1979)
Membre du collège des consulteurs (1989)
Vicaire général du diocèse (1991-1999)
Directeur diocésain des pèlerinages (1992)
Délégué épiscopal à l’Hospitalité chartraine Notre-Dame de Lourdes (1999)
Chapelain de la cathédrale et chanoine titulaire (1999)
Conseiller spirituel de secteur des Equipes-Notre-Dame (2002-2008)
Aumônier diocésain de l’association Voir Ensemble (2009-2015)
En résidence à St-Chéron (2020)
Décédé le 20 mars 2021
À 93 ans, l’ancien curé continue à accueillir les touristes, à la cathédrale Notre-Dame de Chartres

Continuons à prier à son intention et à rendre grâce pour son ministère.
Son cercueil sera apporté à St Chéron en milieu de semaine, avant la célébration de lundi prochain.


L’Echo Républicain, 8 septembre 2018

Le chanoine Joseph Hercouët, ancien curé de la cathédrale de Chartres, fête, aujourd’hui, son jubilé de platine. Il présidera une messe d’action de grâce, à 18 heures, dans la cathédrale.
Il n’aime pas trop parler de lui. Discret, le père Joseph Hercouët est pourtant l’une des figures de l’Église catholique en Eure-et-Loir.
Ancien bras droit de l’évêque de Chartres, pendant près de dix ans, ce Breton d’origine fête, aujourd’hui, ses soixante-dix ans de sacerdoce.
À 93 ans, le père Joseph Hercouët pourrait couler une retraite paisible. Mais, en dépit de ses problèmes de vue qui l’empêchent de lire et de conduire, le chapelain continue à servir l’Église.
Avec les membres de l’équipe d’accueil de la cathédrale, il est présent, plusieurs fois par semaine, pour répondre aux sollicitations des touristes, dans une mission d’écoute.
Originaire des Côtes-d’Armor, Joseph Hercouët a atterri en Eure-et-Loir, à l’âge de 21 ans, pour renforcer un diocèse en mal de vocations. « Je suis arrivé ici par la grâce de Mgr Harscouët, originaire de Saint-Brieuc, qui était, à l’époque, évêque de Chartres », confie le nonagénaire.
Sa vocation a germé durant sa jeunesse. Il se souvient : « Quand j’étais en classe de 4 e, l’un de mes petits-cousins est venu enseigner au collège. Il était passé par le petit séminaire, mais avait abandonné car il avait peur d’être prêtre. Quand je lui ai rétorqué qu’il ne fallait pas avoir peur, il m’a répondu que je n’avais qu’à essayer ! » Au séminaire, l’étudiant s’est assez vite aperçu qu’il n’avait « rien à craindre ».
Ordonné prêtre en 1948, il attendra plusieurs années avant de devenir curé dans une paroisse, passant d’abord par l’enseignement, dans des établissements privés de Nogent-le-Rotrou.
Nommé prêtre pour la première fois à Dammarie, en 1971, il sillonnera ensuite le département. « J’ai déménagé quatre fois en huit ans. C’était toujours difficile de quitter mes paroissiens, qui étaient comme ma famille. »
Depuis près de quarante ans, il s’est posé à Chartres. « C’est une paroisse spéciale, comme une petite usine. » Le secret de sa longévité ? « C’est le Seigneur qui a conduit m’a vie. Il a fait le travail. Je n’ai eu qu’à lui obéir. »
Hélène Bonnet

Partagez : 
c7066bcf0ad1ddf77155dd2ad58a3d6b33333333333333333333333333333333