A propos du projet de loi sur le mariage : Que devons-nous faire ?

D2208715_1Mgr Pansard, évêque de Chartres, en communion avec les évêques de France,  invite les catholiques de son diocèse  à prendre leurs responsabilités de citoyens quant aux actions à mener sur le projet de loi sur le mariage :

A propos du projet de loi sur le mariage.
Que devons-nous faire ?

 

Comme évêque, ma responsabilité de veilleur a été d’inviter à réfléchir afin de mesurer ce qui est en jeu pour notre vie en société et de demander un débat et d’y participer (éditorial publié dans la revue diocésaine Eglise en Eure et Loir;   conférences organisées par le service diocésain de la pastorale familiale notamment celle du 20 décembre 2012, relais d’autres conférences et dossier complet sur le site internet du diocèse…).

Comme pour tout discernement personnel ou collectif, après avoir vu et mesuré ce qui était en jeu, à savoir une réforme de société, après avoir porté en conscience un jugement éthique sur la situation, la question de l’action se pose désormais pour chacun: « que devons-nous faire ? »  comme fidèles du Christ, comme citoyens…

C’est pourquoi les évêques de France ont encouragé les catholiques à prendre leurs responsabilités dans l’action politique et publique. « Que les catholiques de notre pays sachent que leurs évêques les encouragent à parler, à écrire, à agir, à se manifester… Ils ont le droit de témoigner de ce qui, dans la lumière de notre foi et selon la logique de la raison et du bon sens, leur semble essentiel pour le présent et pour l’avenir. » Cardinal Vingt-Trois à l’assemblée des évêques de France Novembre 2012.

Les registres d’actions pour se manifester sont divers et multiples selon les personnes et leurs possibilités.

La prière personnelle et communautaire car ce qui est en jeu est aussi une conversion des cœurs, de notre cœur à ce qui est Bon et Nouveau de la part de Dieu pour les hommes.

Témoigner, attester, dialoguer, débattre avec nos proches, nos concitoyens pour s’aider à réfléchir en particulier à cette question : « en conscience, est-ce que je pense qu’il est juste de décider par une loi sur le mariage qu’un enfant soit a priori privé d’un père et d’une mère ? »

Ecrire aux élus maires et à ceux qui sont chargés de faire les lois en notre nom, au nom du peuple français.

Manifester. Des manifestations ont déjà eu lieu, d’autres se préparent à l’initiative du collectif « Tous pour le mariage » . Des associations et un « Collectif28-tous pour le mariage » s’organisent pour aider les personnes qui souhaiteraient y participer.

9 décembre 2012
+ Michel PANSARD

Télécharger en PDF

Ressources pour alimenter la réflexion

Partagez :