Appel à la sainteté

Appel à la sainteté

La joie pascale continue. Le Ressuscité se rend présent auprès de ses disciples. Sa présence soutient leurs actions et leurs paroles. Désormais, la croissance de la petite communauté chrétienne est assurée. Le nombre de fidèles augmente jour le jour, nous disent les Actes des Apôtres. Rien ne peut l’arrêter. Depuis plus de deux mille ans cette communauté ne cesse de s’agrandir. Mais pour quelle fin? La réponse est simple.

La présence du Ressuscité rassure ses disciples. Elle leur rend non seulement la force de se relever de la peur, mais aussi la vie en plénitude.

Aujourd’hui, cette présence du Ressuscité se poursuit mystérieusement dans le cœur des hommes, dans son Église à travers les sacrements, la Parole de Dieu et demeure une perpétuelle invitation à la sainteté. Les disciples du Christ sont en marche permanente vers les réalités d’en-haut. Saint Paul nous le rappeler: «  Si donc vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les réalités d’en haut … » (Colossiens 3, 1) sans oublier de bien gérer les réalités d’ici-bas.

Le Pape François, dans son Exhortation apostolique « Gaudete et exsultate » Sur l’appel à la sainteté dans le monde actuel (19 mars 2018) nous  le dit en des termes simples : « Soyez dans la joie et l’allégresse » (Mt 5, 12), dit Jésus à ceux qui sont persécutés ou humiliés à cause de lui. Le Seigneur demande tout ; et ce qu’il offre est la vraie vie, le bonheur pour lequel nous avons été créés. Il veut que nous soyons saints et il n’attend pas de nous que nous nous contentions d’une existence médiocre, édulcorée, sans consistance. En réalité, dès les premières pages de la Bible, il y a, sous diverses formes, l’appel à la sainteté. Voici comment le Seigneur le proposait à Abraham : « Marche en ma présence et sois parfait » (Gn 17, 1). (Gaudete et exsultate, n°1). Le Saint Père insiste: « N’aie pas peur de te laisser aimer et libérer par Dieu. N’aie pas peur de te laisser guider par l’Esprit Saint. La sainteté ne te rend pas moins humain, car c’est la rencontre de ta faiblesse avec la force de la grâce » (n°34).

Et Mgr AUPETIT, Archevêque de Paris, de renchérir: « Il ne faut pas croire que la sainteté soit une prérogative réservée à quelques privilégiés. Non ! La sainteté, c’est Dieu présent à la vie de chacun sur un chemin où chaque petit pas de conversion permet « à sa grâce de mieux se manifester dans notre existence “afin de nous faire participer à sa sainteté” (He 12, 10) » (Gaudete et exsultate, n°17). La sainteté, c’est l’accueil du Seigneur présent mystérieusement dans la vie de chaque personne pour faire de chaque instant l’expression d’un amour. « Elle n’est pas quelque chose que nous nous procurons, que nous obtenons par nos qualités et nos capacités mais un don, le don que nous fait le Seigneur Jésus, lorsqu’il nous prend avec lui et qu’il nous revêt de lui-même : il nous rend comme lui » (Catéchèse du 19 novembre 2014). »

Le mystère pascal est pour chacun de nous un vibrant appel à la sainteté.

 

Adolphe IDUMBA NYANGILOLO, curé in solidum St Aventin et St Benoît des Trois Rivières

Partagez :