Assassinat de Mr Samuel Paty l’enseignant de Conflans-Saint-Honorine

Le vendredi 16 octobre, un professeur d’histoire et de géographie a été sauvagement assassiné à proximité du collège du Bois d’Aulne à Conflans-Saint-Honorine dans les Yvelines.

Le mardi 20 octobre 2020, Mgr Philippe Christory s’adresse aux directeurs, directrices, enseignants et personnel administratif.

Chers directeurs et directrices, enseignants et personnel administratif,

La mort atroce du professeur d’histoire-géographie Samuel Paty est insupportable. Il n’y a aucune possibilité de lui apporter une quelconque justification. Personne ne mérite de mourir ainsi. Notre foi nous demande de respecter la vie de toute personne. Cet acte touche en plus un enseignant, c’est-à-dire une personne qui a la responsabilité et la mission de faire grandir les enfants vers leur liberté d’adulte.

J’ai bien conscience que ce meurtre a touché l’ensemble des équipes pédagogiques de nos établissements. Certains enseignants éprouvent un sentiment de peur, ce qui se comprend fort bien. Aussi comment donner le meilleur de soi-même et transmettre le contenu de l’enseignement si la pression voire la menace nous atteignent ? C’est dans la communion et le partage que peut se trouver une partie de la réponse. Dans ce contexte difficile votre opinion et vos actions comptent, c’est pourquoi je vous invite à transmettre à moi-même et à la direction diocésaine votre ressenti et vos idées.

Comme membres de l’Église catholique, nous désirons éduquer les enfants et les jeunes en vue de la connaissance des sciences et les mener à une capacité personnelle de vivre ensemble dans la lumière de l’Evangile. Nous souhaitons leur faire connaitre le visage de Jésus-Christ, leur enseigner l’Évangile, afin qu’ils soient libres pour être demain pleinement acteurs d’une société fondée sur le respect mutuel et la bienveillance entre tous, en acceptant une large diversité de cultures et de croyances.

Le monde qui est celui de nos jeunes est ultra connecté. Ils ont accès à des faits positifs comme négatifs. Certains ont une famille unie et aimante. D’autres vivent moins facilement le temps de la jeunesse. Ces enfants ne sont pas tous armés pour faire face aux questions et aux agressions qui adviennent dans la société. Comme un jeune plant, chacun d’eux doit croître d’abord dans un espace protégé, afin de pouvoir plus tard affronter les grands vents de la vie. C’est là où votre rôle est décisif, afin de leur faire découvrir la société dans laquelle ils prendront leur place, en expliquer les règles, les aider à analyser les situations, leur apprendre à poser un jugement juste.

Je vous transmets tous mes remerciements pour votre engagement éducatif. Le métier que chacun assume, comme professeurs, éducateurs ou encore en tant que personnel administratif, est exigeant et magnifique. Votre joie est de voir ces jeunes prendre leur envol vers leur autonomie. Cette joie est portée aussi par la communion heureuse entre tous. C’est ce que je vous souhaite.

Je vous assure de mon soutien autant que je puisse le faire et de ma prière pour vous et vos proches.

+ Mgr Philippe Christory

Télécharger la lettre en PDF : cliquez ici !

Partagez : 
4284ad81e51d35fd1602941864d2ed46llllllllllll