Calendrier de l’Avent – vendredi 3 décembre 2021

6ème jour de l’Avent : vendredi 3 décembre 2021

Prions pour accompagner tous les établissements catholique d’Eure et Loir qui vivent leur journée de fraternité.

Proposée par l’Enseignement Catholique, ce vendredi 3 décembre est la journée de la Fraternité dans toutes les écoles catholiques de France. Nos communautés cheminent toutes dans une démarche de réenchantement de l’école qui nous invite à cultiver avec soin et attention le vivre ensemble.

L’occasion pour l’ensemble des équipes éducatives mais également selon les établissements cela peut impliquer les élèves et tout le personnel. Prendre le temps de partager, dialoguer autour de ce thème pour l’expliquer et recueillir des exemples et des faits concrets de leur vie scolaire, des moments de fraternité pour soi ou autrui, …

 

L’Enseignement Catholique national nous en dit plus sur ces rendez-vous de la Fraternité

Prendre le temps d’une pause, ouvrir l’espace d’une « oasis de décélération », se donner du  recul pour analyser l’existant et éclairer  l’avenir que nous souhaitons : telles ont toujours été les finalités de nos journées des communautés éducatives, tels seront pareillement les objectifs des Rendez-vous de la Fraternité.

Si nous voulons aller plus loin que les discours incantatoires, il nous faut en effet nous interroger sur les conditions d’une fraternité effective. Loin de constituer un idéal abstrait et désincarné, la fraternité vaut comme un appel pressant, et en cela elle nous pose des questions très concrètes qui peuvent nous servir de fil conducteur au Réenchantement de l’École. C’est pourquoi vous seront communiqués  par le SGEC, en temps utile, des éléments de réflexion et des outils qui pourront vous aider à préparer et à vivre ces premiers Rendez-vous de la Fraternité. Ils porteront sur notre
capacité commune à partager une parole libre, authentique, respectueuse et efficiente.

Comment passer de la juxtaposition de paroles individuelles nourries par la seule émotion à une parole collective fondée et argumentée ?
Comment échanger, dans l’écoute véritable, une parole par laquelle chacun accepte de s’exposer et de se laisser transformer ?
Comment passer des mots superficiels à la parole qui engage ? Comment laissons-nous la Parole éclairer et nourrir nos paroles ?

Autant d’interrogations essentielles, parmi d’autres encore, qui pourront incarner la démarche de Réenchantement et, sur la base de ce qui aura été vécu et réfléchi en cette occasion, contribuer à la structuration collégiale de la suite de la démarche.

En effet, mais vous l’avez déjà compris, cette démarche ne passe surtout pas par la définition d’un programme “clefs en main” qu’il s’agirait d’appliquer à la lettre. Notre tradition éducative chrétienne nous offre une source et nous indique un horizon : en cela, elle constitue bien une tradition vivante, qui nous invite à inventer de nouveaux chemins.

C’est pourquoi je choisis très délibérément d’en appeler à la liberté et à l’initiative des acteurs de l’Enseignement catholique, à la lumière de la belle formule de saint Grégoire de Nysse selon laquelle « c’est parce qu’il ne savait pas où il allait qu’il [Abraham] savait qu’il était sur le bon chemin ».

Pascal Balmand, Secrétaire général de l’Enseignement catholique

Partagez : 
e52562c8975a798c5e2c87f2227a8b4e*****************************