Clôture de l’année Sainte : 13 novembre

L’année Sainte se clôtureclôture année sainte à Rome

Le dimanche 13 novembre se conclura l’année de la Miséricorde dans les paroisses et les diocèses dans le monde.

Le 20 novembre, le pape François fermera la porte sainte à Rome, et à la cathédrale nous démonterons le chemin de la Miséricorde.

Cela ne signifie pas que la « Miséricorde c’est fini et que l’on passe à autre chose ! »

Personnellement, ce projecteur braqué sur une dimension de la foi m’a permis de découvrir qu’elle était au cœur du message évangélique. Ce mot qui me semblait désuet (au point que je ne l’employais pas dans mes prédications), au fil des lectures, des méditations, des initiatives pastorales est devenu un mot clé pour comprendre le Christ et son Église : le nom de Dieu est miséricorde ; il est aussi le nom des chrétiens. Disciples missionnaires nous sommes de ceux qui, au cœur de ce monde, manifestent la miséricorde divine par des paroles, par des œuvres.

Miséricordieux comme le Père est miséricordieux.

Cela est d’autant plus important que je perçois la fatigue de beaucoup devant les difficultés pour gérer des situations compliquées ; j’entends les propos désabusés sur la politique, les interrogations face à un avenir incertain. La vie est complexe et trop de gens ne voient plus de perspective.

L’Église est comme les mains de Dieu qui soigne, console…

Père Emmanuel Blondeau

PS : il est proposé dans la cathédrale une veillée de prière le samedi 12 novembre à 20 h 30. Refaire le parcours de la Miséricorde, vivre le sacrement de la réconciliation et de la pénitence, redécouvrir sur grand écran le vitrail du Bon Samaritaine.

Partagez : 
9ad3d87a9d03a0e56027ff8961e182a7-------------------------------