Crypte et Mission à Houville La Branche

Un mois missionnaire à la paroisse de l’Épiphanie

Re-ouverture de la crypte d’Houville La Branche pour la Mission

Le village d’Houville fait partie de la paroisse de l’Épiphanie depuis un peu plus d’un an. Au cours de l’accueil du père Nicolas Boucée, M. le maire lui a transmis un livre sur l’histoire du village.

C’est alors qu’il découvre un riche passé religieux !

Il fait tout d’abord une découverte surprenante : la présence d’une crypte fermée depuis des décennies ! C’est ainsi que le 1er février 2020 a été re-ouverte l’entrée de cette crypte qui contient un puit.  Sur ce lieu ancien s’y trouvent des peintures murales qui sont datées du XIIe siècle par une équipe de spécialistes.  Cette crypte est donc un lieu important dans l’histoire du village, un lieu de pèlerinage à Saint Léger, avec une source miraculeuse !

Houville, c’est aussi à la fin du XVIIe siècle la conversion de Célestine PARAGOT qui avec sa forte personnalité a su amener les villageois au Christ. Cette figure du village rencontre le Christ dans un temps de convalescence après une chute, et sa conversion attire de nombreuses personnes. L’église et le presbytère s’agrandissent, s’ornementent, et c’est ainsi, que Houville est connue sous le vocable d’Houville la Sainte ou encore : l’Îlot de sainteté.

La vocation du village se poursuit au XXe siècle, puisque le hameau (de 450 personnes aujourd’hui) offrira au Seigneur 8 prêtres et 8 religieuses, dont une se trouve à la Visitation. Pendant la guerre la crypte servira de refuge à l’arrivée des troupes Allemande, comme en atteste les initiales HF que François Heurtault inscrit en juin 1940.

Les religieuses nées à Houville (XIXe)

  • Marie- Thérèse Moncelet (décédée jeune, sœur de la Visitation) elle est enterrée à la Visitation à CHARTRES sœur de Madame Crinière d’Houville.
  • Deux  sœurs  Lécuyer, (sœurs du Père Michel Lécuyer, prêtre missionnaire au CAMEROUN)  elles étaient carmélites.
  • Deux autres sœurs du nom de Paragot (Mais pas en famille avec Célestine Paragot),  elles s’occupaient des malades.
  • Thérèse Pasquier, (son nom de religieuse sœur Elisabeth)  de la communauté  de la  Sainte Famille qui vit à DOUVE LA DELIVRANDE.
  • Solange Pasquier, qui était dans la même communauté que  Thérèse, qui est décédée, il y a quelques années.

Une mission à Houville nous donne donc d’entrer dans la dynamique de la persévérance, de la confiance, de l’audace… et nous appelle à prier instamment pour les vocations sacerdotales et religieuses dont nous avons tant besoin.

Comment procéder, participer à cet élan missionnaire ?

La première des missions, le plus grand service que les paroissiens peuvent  apporter : c’est la prière.

Le père Nicolas fera du porte à porte les vendredis soir et samedis du mois d’Octobre pour aller à la rencontre des habitants d’Houville pour leur évoquer le riche passé culturel et cultuel du village.

Il propose chaque samedi du mois d’octobre (mois du Rosaire) de prier le chapelet à l’église d’Houville la Branche à14h30. « Invoquons Marie, pour la mission paroissiale, pour qu’elle ouvre les cœurs et que nous puissions offrir avec simplicité et audace son Fils Jésus ».

PROGRAMME :

Jeudi 15 octobre (20h30-21h30) : Veillée d’adoration

Vendredi 16 octobre (20h30) : Concert de la Maîtrise de la Cathédrale de Chartres

Samedi 17 octobre (18h30) : Messe avec apéritif

Dimanche 18 octobre (14h30-18h)  : Visite de l’église, découverte de la crypte et des objets liturgiques.


 

Partagez : 
d6d33da886951e0bfd9ceb16135dd40b333333333333333