Contexte et enjeux du dialogue interreligieux

chrisl

 

› Contexte et enjeux

 

  1. UNE DIVERSITÉ VÉCUE AU QUOTIDIEN

 

Aujourd’hui, nous sommes tous confrontés à la présence de personnes de cultures et de religions dif- férentes des nôtres : migrants venus d’autres contl- nents, étrangers rencontrés à l’occasion de voyages, Français d’autres confessions religieuses, voisins pro- venant d’autres pays, parlant d’autres langues… Nous les découvrons dans nos quartiers, nos écoles, nos lieux de travail, nos espaces de loisirs, nos familles à l’occasion de mariages mixtes… Souvent l’étranger est perçu comme étrange, notre premier réflexe peut être alors de nous protéger ou de nous comparer. Particu- lièrement si nous sommes croyants, attachés à nos traditions et à nos pratiques, et que notre vis-à-vis tient aussi à ses croyances et à ses rites, vécus parfois de façon ostentatoire.

 

L’augmentation des provocations et des violences à caractère religieux (ou présentées comme telles) favo- rise le soupçon ou le rejet des religions perçues de plus en plus comme des menaces, au point que se rêpand l’idéologie d’un choc des civilisations où elles joueraient un rôle central. Le sentiment d’inquiétude est plus sensible en milieu urbain, surtout dans les quartiers dits « sensibles », mais les campagnes ne sont pas épargnées pour autant, les médias ne laissant personne dans l’ignorance.

 

Nous sommes donc tous invités, en tant que citoyens, a nous interroger sur le regard que nous posons sur la différence, sur l’altérité.

 

Certains vivent ces rencontres comme une chance inespérée de découvertes et d’enrichissement. Ils pra- tiquent volontiers l’accueil et l’hospitalité. D’autres se replient sur eux-mêmes dans un réflexe de défense, durcissent leurs références identitaires par crainte d’être déstabilisés dans leurs valeurs. Ils peuvent se refermer sur un communautarisme exclusif. D’autres encore pratiquent une certaine tolérance pour ceux qu’ils ne peuvent éviter, sans souci de faire leur connaissance ni donc de les respecter vraiment. Ceci montre qu’il est difficile, de nos jours, d’être indiffé- rents à la diversité des religions et des cultures que

nous côtoyons au quotidien et à l’accélération des changements sociaux et culturels qu’elle provoque.

 

Par ailleurs, la définition et la pratique de la laïcité en France sont actuellement revisitées à partir de ces modifications du paysage religieux.

 

Questions

 

  • Avons-nous 1’occasion de rencontrer des croyants d’autres traditions religieuses, où et quand ?
  • Comment vivons-nous ces rencontres (fruits, découvertes, difficultés, malaises, etc.) ?

 

 

 

2. DES ENJEUX

 

Un enjeu citoyen ou politique (au sens étymologique) : permettre à des personnes de traditions, de cultures, de religions différentes, de vivre ensemble dans la société française. Travailler dans le champ des valeurs éthiques et de l’éducation en particulier pour que des valeurs et des atti- tudes communes soient développées. Comment valoriser les communautés d’appartenance sans tomber dans un repli particulariste ?

 

Un enjeu spirituel : redonner force et dynarrtisme à la dimension spirituelle dans nos sociétés sécularisées. Comment chrétiens et croyants d’autres traditions religieuses peuvent-ils partager et témoigner à propos des valeurs religieuses et humaines qui fondent leurs traditions ?

 

Un enjeu propre à la foi et au témoignage catholique : enraciner l’attitude de dialogue dans l’Évangile, dans la méditation de l’attitude même dii Christ (le dialogue comme fidélité au Christ, y compris face à l’adversité).

 

 

3. Comment inscrire l’attitude des catholiques de France dans la dynamique de l’enseignement du magistère de 1’Église ?

 

Un enjeu de formation : former les catholiques dans l’approfondissement de la foi chrétienne et la connaissance des autres religions.

Comment se former au dialogue interreligieux?

 

Un enjeu œcuménique : développer, en France, un dialogue avec nos frères protestants et orthodoxes sur l’attitude à adopter vis-ä-vis des croyants d’autres traditions : dialogue, conversions, prosélytisme…

 

4. Comment les relations interreligieuses sont- elles fécondes pour le dialogue œcuménique ? Quels bénéfices les chrétiens en retirent-ils dans leur diversité ?

 

Un enjeu interreligieux : apprendre à rencontrer d’autres croyants et à entrer en dialogue avec eux . Comment soutenir et accompagner la réflexion intellectuelle, les initiatives les plus ouvertes parmi nos interlocuteurs d’autres traditions, particulièrement les musulmans et les juifs ?

 

Pour lire l’article cliquez sur le lien suivant : Contexte et enjeux du dialogue interreligieux.pdf

Partagez : 
ef698189d58fdd1bf8f437c350efdeb5nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn