On pouvait dire… oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…

— Le Denier… c’est important !

— Ah ! Non ! C’est un peu court, jeune homme !

On pouvait dire… oh ! Dieu ! … bien des choses en somme…

En variant le ton, par exemple, tenez :

Canoniste :

« Selon l’article 222 § 1 du code de Droit Canon les fidèles sont tenus par l’obligation de subvenir aux besoins de son Église. »

Historique :

« Le denier a été créé suite à la séparation de l’Église et de l’État qui priva l’Église de France de toute ressource et subvention. »

Fonctionnel :

« Le Denier sert à la rémunération des prêtres, leur protection sociale, et au fonctionnement des services diocésains. »

Précis :

« La quête subvient aux frais pastoraux et d’entretiens de la paroisse, ce n’est pas la même chose… »

Bibliste :

« Au début du chapitre 8 de l’Évangile selon Saint Luc, comme à la fin de la lettre de Saint Paul aux Philippiens, on note que les disciples prennent sur leurs ressources pour supporter les frais de la prédication du Christ. »

Vétérotestamentaire :

« On peut trouver dans la dîme qu’Abram versa à Melkisédek l’origine la plus ancienne du Denier ! »

Salarié :

« Je peux donner l’équivalent d’une journée de travail (mon salaire mensuel divisé par 20) »

Débutant :

« Cette année je donne l’équivalent d’une place de ciné par mois ! »

Optimisateur :

« Depuis que je suis imposable, j’ai multiplié mon don par trois sans qu’il m’en coûte un centime de plus… »

Précautionneux :

« Savez-vous que pour étaler mon paiement et ne plus l’oublier, j’ai opté pour le prélèvement automatique ? Et ça pèse moins sur mon budget… »

Geek :

« Le Denier aujourd’hui se paie direct sur le web ! »

— Voilà ce qu’à peu près, mon cher, vous m’auriez dit si vous aviez lu attentivement nos pages Denier !

Partagez :