Dimanche de la santé : 9 février

Retour de témoignages dans notre diocèse

Le sacrement des malades qui apaise l’âme !

Témoignage de V. :  « Durant la messe, l’abbé a dit plusieurs fois mon prénom. Ce sacrement m’a apporté un bénéfice. C’est important le moment de l’onction. Après, j’ai ressenti une chaleur en moi-même qui me faisait du bien. Maintenant je suis en paix avec moi-même. J’ai envie de moins pleurer. J’ai ressenti une force. Je voudrais aller à Lourdes ».

Témoignage d’E. :  « Le 11 février, j’ai reçu le sacrement des malades. J’avais une petite crainte mais lorsque je me suis approchée du Père, tout a changé. J’ai ressenti une grande quiétude.  Je me sentais seule. Je me suis concentrée sur les paroles du Père, je n’ai plus pensé à ma maladie. J’étais heureuse. Toute la journée s’est passée dans la joie. L’avenir m’inquiète moins. »

Témoignage d’A. : « Pendant la messe, quelques heures avant mon hospitalisation pour y subir une opération délicate du cœur, l’abbé m’a donné, selon mon vœu le Sacrement des malades. J’ai choisi ce jour précis car c’était l’anniversaire de la première apparition de notre très sainte Vierge Marie à Lourdes, mais aussi la journée internationale des malades. J’ai fait cette démarche de foi, en vue de recevoir la puissance de Dieu permettant de renforcer l’Esprit-saint qui est en moi, et d’ainsi surmonter cette épreuve qui s’annonçait difficile. Le sacrement reçu m’a permis de ressentir la force incommensurable de Dieu me traverser le corps. L’émotion ressentie était très forte, comparable à une douce chaleur qui s’est déversée en moi, de la tête aux pieds. Les larmes me sont montées aux yeux. Toute inquiétude m’avait quitté. J’étais réconforté et je suis entré à l’hôpital plein de joie ; joie du grand mystère de la Foi. En pleine confiance en Dieu, en Jésus le Christ notre Seigneur et en Marie notre Sainte Mère, je savais que tout se passerait bien et que la main du chirurgien serait guidée, pendant les 5 heures de l’intervention. Et tout s’est parfaitement bien déroulé. L’opération a été un succès malgré quelques difficultés techniques rencontrées et habilement contournées par le chirurgien. J’ai repris conscience en franchissant les portes de sorties du bloc opératoire et ai été monté dans ma chambre moins de 30 minutes plus tard, sans passer par les soins intensifs, comme initialement prévu. La force reçue au travers de l’Onction des malades a continué de grandir en moi pendant les jours qui ont suivi l’intervention, et m’a permis de récupérer au-delà de toute espérance, sans qu’aucun des nombreux risques de complications post-opératoires ne se manifestent. Une heure après mon opération, je priais Dieu avec des mots simples, pour le remercier et lui rendais grâce pour cette réussite. J’étais serein et confiant malgré les douleurs physiques que je ressentais. Les premiers mots que j’ai prononcés en direction du chirurgien à la sortie du bloc étaient : « Merci… je revis ». Comme l’eau qui tombe du ciel arrose la terre, fait germer semence dans le sol et pousser la plante avant de retourner au ciel, nos prières quotidiennes montent vers le ciel et notre Père qui nous aime fait redescendre sa grâce sur nous, comme ce fut le cas pour moi, lors du sacrement des malades. Un grand merci à toutes les personnes qui étaient présente à mes côtés ce jour-là et aussi le prêtre qui fut le lien entre Dieu et le petit bonhomme que je suis. Amis Chrétiens dans la difficulté et dans la maladie, l’Onction des Malades est une véritable aide spirituelle qui permet au travers de notre Foi et de l’aide de Dieu, de déplacer des montagnes. »

Quelques initiatives vécues dans les paroisses lors du dimanche de la Santé par les équipes du Service Évangéliques des Malades (SEM) :

  • Affiches indiquant le dimanche de la santé mises en évidence dans l’église et utilisation du livret du dimanche de la santé édité par la Pastorale de la santé  : Messe préparée par l’équipe SEM de la paroisse   (Prière universelle, choix des chants de la célébration) Distribution d’image/prière  à tous les paroissiens ce jour-là.
  • Dans la feuille paroissiale de la semaine et/ou lors des annonces à l’église : appel à de nouveaux bénévoles pour étoffer l’équipe qui aide aux messes dans les EHPAD desservis par les paroisses. Sur la paroisse Notre Dame de Chartres, défi lancé par le prêtre : que les 6  communautés envoient, à tour de rôle  3 personnes pour aider le dimanche dans les deux EHPAD des Hôpitaux de Chartres : l’Hôtel Dieu et la Résidence du Val de l’Eure.
  • Célébration du sacrement des malades communautairement à tous ceux qui le souhaitent pendant la messe, avec les enfants qui les entourent quand c’est la messe des familles et avec visite du prêtre à chaque personne dans la semaine précédente pour l’accompagner dans ce cheminement.
  • Sacrement des malades donné aux résidents des maisons de retraite (dans cette semaine-là).
  • Mettre à l’honneur des personnes en situation de handicap, les personnes malades et/ou des professionnels de la santé  en les faisant participer à la liturgie :  lectures des textes bibliques, de la prière universelle, procession des offrandes… Les résidents (en fauteuil aussi, surtout !) ont apporté les offrandes et des lumignons. Les moins bien portants étaient « mis en valeur »….
  •  Mise en valeur des chants par la chorale ce jour-là.
  • Présentation des membres de l’équipe SEM au début de la messe ou à la fin et explication/témoignage par un membre de l’équipe de ce qui se vit auprès des résidents et/ou des personnes malades visitées à domicile et la joie de cette mission.
  • Un feuillet a été distribué aux messes dominicales du mois de janvier, ainsi que dans les maisons de retraite sur la paroisse) pour expliquer la signification de ce sacrement, et donnait les dates où il pouvait être reçu : messes du dimanche de la santé + dans les 4 maisons de retraite.
  • Témoignage de personnes ayant reçu le sacrement des malades.
  • Témoignage de personnes visitant les malades. Cela touche plus qu’une simple annonce appelant des bénévoles à la fin de la messe.
  • A l’entrée de l’église, sur un petit papier de couleur, prendre l’esquisse d’un visage. noter le prénom d’un malade, d’une personne en souffrance. Ces visages étaient collés sur un panneau autour de l’affiche annonçant le dimanche de la santé avec les visages rayonnants. Ce panneau a été porté par une personne de la Pastorale santé à l’autel pendant la procession des offrandes.
  • Arc en ciel visualisant l’Alliance de Dieu avec tous les hommes. Nous avons cherché beaucoup d’images de visages, de tout âge, de toutes les couleurs, souriants et souffrants, des résidents (présents en grand nombre !) ont accroché ces visages sur l’arc en ciel, en signe de « Dieu avec nous tous », bien portants et malades….Le résultat était BEAU !!!!
  • Des jacinthes ont été vendues à la sortie de la messe : les paroissiens devaient aller les porter à une personne seule ou malade.
  • Une personne handicapée a pu assister le prêtre pour donner la communion à l’assemblée.
Partagez : 
65703c0a9ac0cc531dea1dfa484d1656<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<