Éducation positive : 19 mars

Éducation positive : Autorité et Bienveillance. Est-ce compatible ?

“Éducation positive, bienveillante, créative… On en entend parler de plus en plus.

De nombreux parents et professionnels s’y intéressent et se questionnent sur ces « nouvelles » pratiques éducatives, qui peuvent soulever des interrogations, des doutes, des inquiétudes.


Qu’est-ce que l’éducation positive ? Autorité, cadre, limites et bienveillance, est-ce compatible ? Quelle relation adulte-enfant propose-t-elle ?

ELISE FOURNIER, consultante en parentalité va nous entrainer dans l’exploration de cette relation

LE MARDI 19 MARS 2019 à 20 h à l’auditorium du Lycée Franz Stock de MIGNIERES.

Télécharger l’affiche

La parentalité positive, qu’est-ce que c’est ?

source : https://www.elisefournier.fr/presentation/la-parentalite-positive-et-creative/

Des bêtises, moi? J'en fais jamais: j’expérimente, je découvre, je grandis, porté par ton regard bienveillant, je saute à pieds joints dans la vie!Le concept de parentalité positive est apparu au cours des années 2000. Il a été formalisé par le conseil de l’Europe en 2006. Il s’inspire des travaux des pionniers Marshall Rosenberg, Carl Rogers, Thomas Gordon, Alice Miller, Adèle Faber et Elaine Mazlish …

Ce concept est en évolution permanente et se nourrit des apports d’auteur(e)s et chercheurs(euses) contemporain(e)s :
Catherine Dumonteil-Kremer, Isabelle Filliozat, Michel Odent, Olivier Maurel, Catherine Gueguen, Claude Didierjean-Jouveau …

La parentalité créative® : la joie de vivre au quotidien

La Parentalité Créative de Catherine Dumonteil Kremer s’inscrit dans la lignée de la parentalité positive : c’est une parentalité consciente, joyeuse et aimante qui repose sur les dernières recherches en neurosciences, les acquis de la psychologie positive, la communication non-violente, la théorie de l’attachement et le savoir théorique et empirique existant actuellement sur les mécanismes émotionnels des adultes et des enfants.

Partagez : 
72f80e3bcdcfc0db4167c1980daead4e333333333333333333333333