Exposition et débat sur la vie en prison

Exposition et débat sur la vie en prison

L’Aumônerie Nationale des Prisons et le Secours Catholique ont conçue l’été 2017 à Conques (Aveyron) une exposition sur le thème : “La prison, comment s’en sortir ?”

Du mardi 10 au vendredi 13 avril 2018, de 10h à 19h, l’exposition sera installée à la Médiathèque L’Apostrophe à Chartres.

A cette occasion, sera organisé un débat le vendredi 13 avril à 17h dans l’Auditorium sur la vie en prison et sur la réinsertion.

En présence de l’aumônier général des prisons, Jean-François Penhouët, et du directeur du centre de détention de Châteaudun, Claude Longombé.

Que dit l’Eglise ?

Dites-leur avec les gestes, avec les paroles,  avec le cœur, que le Seigneur ne reste pas dehors, il ne reste pas à l’extérieur de leur cellule, mais il est à l’intérieur, il est là. Lui aussi est un prisonnier, encore aujourd’hui, prisonnier de nos égoïsmes, de nos systèmes, de tant d’injustices parce qu’il est facile de punir les plus faibles, mais les gros poissons nagent librement dans les eaux. Aucune cellule n’est assez isolée pour exclure le Seigneur, aucune… »
                                         Pape François, aux aumôniers de prison italiens, octobre 2013.

Quand naît la prison des “temps modernes” : La compassion de St Vincent de Paul

Vincent de Paul (1581-1660) a vécu au « Grand Siècle », dans une France qui invente hôpital et prison, et fait disparaître de l’espace public les malades, les pauvres, les fous : c’est le « grand renfermement » dont a parlé Michel Foucault. Monsieur Vincent, lui, est un prêtre génial et charitable qui se penche sur la misère spirituelle des campagnes et des villes. Quand le roi le nomme aumônier général des galères, en 1619, Vincent de Paul est frappé d’horreur devant les condamnés, entassés à la porte Saint Bernard, attendant le départ vers les ports de Méditerranée. A leur misère criante se mêle le désespoir de ne pas revenir vivant. Vincent les visite, prie avec eux et surtout intervient en leur faveur, pour les faire regrouper dans une maison propre où ils sont nourris et soignés. Bouleversés par le dévouement de Vincent, des hommes qui vivaient la haine au cœur demandent à se confesser, à communier. Au soir de sa vie, Vincent dira : « Ah, quel bonheur de servir ces pauvres forçats, abandonnés entre les mains de personnes qui n’en ont point pitié ! Je les ai vus traités comme des bêtes. Ce qui fait que Dieu a été touché de compassion ».

Une présence d’Église en prison : deux saints vont en enfer au 19ème et 20ème siècle.

Père Marie-Jean-Joseph Lataste, dominicain (1832-1869), béatifié par Benoît XVI en 2012 et l’Abbé Franz Stock (1904-1948) le procès de béatification a été ouvert en 2009.

La prison en France en 2017 – La prison mais pourquoi ?

Retrouver quelques flashs dans l’exposition :  Exposition Conques

Partagez :