Halte spirituelle : Robert Schuman, Edmond Michelet et Franz Stock

Halte spirituelle : Robert Schuman, Edmond Michelet et Franz Stock

3 inconnus, 3 hommes de paix, 3 futurs saints ?

 Animé par Mgr Jacques PERRIER, évêque émérite

Samedi 12 mai 2018  – (9h30-17h00) – Accueil dès 9h00

A 16h : visite du Séminaire des Barbelés de Franz Stock au Coudray près de Chartres

Message de Mgr Philippe Christory lors de son ordination épiscopale le 15.04.2018.

 

Thème de la journée

Schuman, Michelet et l’abbé Stock ont connu, de plus ou moins près, la guerre de 14. Ils ont été plongés dans celle de 39-45. Comment ont-ils servi la réconciliation franco-allemande ? Comment ont-ils été artisans de paix ?

Que nous disent-ils du rapport à la politique ? Schuman et Michelet se sont trouvés dans deux camps systématiquement opposés et l’abbé Stock se voulait en dehors de ce champ. Entre catholiques, une pareille opposition est-elle possible ? Pour un catholique, même prêtre, l’abstention est-elle légitime ?

La plus grande partie de ces trois vies s’est déroulée avant le concile Vatican II. Ces trois hommes nous aideront à comprendre que « le » concile n’a pas inventé l’engagement, l’amour de l’Eucharistie, la collaboration entre prêtres et laïcs. Un peu d’Histoire ne fait jamais de mal.

Biographie

Robert Schuman est un Lorrain, né quand cette région appartenait à l’Empire allemand. Après 1918, il sera député et, sous la IVème République, membre du MRP, ministre et premier ministre. Fondateur de la Communauté Européenne Charbon Acier, il est inscrit dans l’Histoire comme « Père de l’Europe ».

Edmond Michelet est un Corrézien d’adoption. Résistant de la première heure, il est déporté à Dachau. Après la guerre, il mènera une carrière politique, dans le sillage du général de Gaulle. Il sera ministre de la Justice pendant la guerre d’Algérie. André Malraux l’aura comme successeur à la Culture : il n’avait que son Certificat d’études.

Franz Stock est un Allemand, pacifiste et francophile dès sa jeunesse. Prêtre du diocèse de Paderborn, il est aumônier de la paroisse allemande de Paris, avant la guerre et pendant la Seconde guerre mondiale. Il fut un des aumôniers des prisons parisiennes. Il y rencontra des milliers de résistants qu’il accompagna, pour un grand nombre, jusqu’à leur exécution.

Pour s’inscrire à la Hatle spirituelle ou obtenir plus d’informations, Schuman_Michelet_Stock180512V5

 

 

Partagez : 
6a1250c4b4efdb7d25bc6a1ec321e907LLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL