Le synode vu du diocèse

Dans quelques jours s’ouvrira le synode sur la famille (du 4 au 26 octobre 2015).

« La vocation et la mission de la famille dans l’Église et dans le monde contemporain »

L’an dernier, des chrétiens du diocèse avaient manifesté un grand intérêt sur ce sujet. Ainsi plusieurs équipes s’étaient mises en route pour produire une réflexion. Notre évêque en a fait une synthèse ; il a envoyé à Rome cette contribution. Je crois que tous ont apprécié non seulement d’avoir été consultés mais aussi d’avoir vécu de beaux échanges. Qu’il est important de savoir dialoguer avec la diversité de nos opinions et convictions : De là naît quelque chose de neuf !

La famille est aujourd’hui, un sujet sensible. Le modèle de famille que nous pouvons avoir en tête est bousculé : Les familles recomposées, le mariage des couples homosexuels, les questions éthiques autour de la naissance… Comment aussi ne pas entendre les réalités des autres continents : la précarité économique, les migrations y fragilisent les familles…

Des questions pastorales naissent comment accompagner la préparation mariage dans le contexte qui est le nôtre ?

En 1996, les évêques de France écrivaient dans le document « Proposer la foi dans la société actuelle » «  Nous sommes en train de changer de monde et de société. Un monde s’efface et un autre est en train d’émerger, sans qu’existe aucun modèle préétabli pour sa construction. Des équilibres anciens sont en train de disparaître, et les équilibres nouveaux ont du mal à se constituer… Nous voilà donc appelés à vérifier la nouveauté du don de Dieu, de l’intérieur même de notre foi vécue dans cette société incertaine qui est la nôtre »

Avec le pape François nous apprenons à vivre une annonce renouvelée de la foi.

Cela est vrai aussi pour la famille : Comment l’Evangile du Christ résonne dans le cœur des gens et façonne aujourd’hui des familles ? Comment la famille est une Bonne Nouvelle pour aujourd’hui ?

Je ne crois pas à un retour en arrière mais je croie que l’Esprit continue à animer l’Eglise pour qu’elle puisse trouver les paroles qui encouragent les hommes et les femmes à vivre de l’Evangile.

J’ai parfois peur que l’on réduise le synode à un combat idéologique. Un synode n’est pas un parlement avec l’action de lobbying qui influe sur la décision d’évêque.

Alors, prions pour que l’Esprit Saint ouvre aux pères synodaux les nouveaux chemins pour l’annonce de l’Evangile aux familles.

Prions aussi pour l’Eglise, pour les familles, petites cellule d’Eglise ; pour les couples qui s’engagent dans la voie du mariage… pour les enfants… pour ceux qui demeurent célibataires… Tous nous faisons partis d’une famille ! Au cœur de bien des tensions, les familles témoignent d’une manière orginale de vivre qui goût d’Evangile.

 

Père Emmanuel Blondeau

Vicaire Général diocèse de Chartres

Partagez : 
09ffb0e2cb5e72db150b58cb9dc7db70LLLLLLLLLLLLLLLLLLLL