Livres spirituels à découvrir

Rentrée littéraire : voici quatre beaux ouvrages en lien avec notre diocèse à mettre entre toutes les mains.

 

 

“Pas à pas avec l’évangile de Saint Jean” de Jacques Pottier, prêtre du diocèse

Il nous a paru bon de cheminer, pas à pas, avec  saint Jean l’Évangéliste. Il est un merveilleux accompagnateur sur notre chemin spirituel. Une lecture, si possible,  suivie de cet Évangile, ne peut apporter que d’heureux fruits spirituels.

Au delà d’une exégèse difficile, ce sérieux commentaire spirituel simple et accessible à tous, permet un approfondissement de chaque paragraphe de l’évangile de Jean.

Des questions extrêmement pertinentes permet un prolongement et un approfondissement du texte personnel ou en groupe.

Le père Jacques Pottier donne le fruit d’une réflexion qu’il a abordé depuis ses études de théologie à Rome avec un des plus grands spécialistes,  père Donatien Mollat. Sj

Pas à pas avec l’évangile de Saint Jean, Père Jacques Pottier, Éditions Résiac,  350 pages  24 € à la procure

 

« Edmond  Michelet la hantise des autres » est le  dernier ouvrage écrit par Mgr Perrier ancien évêque de Chartres

En 1998, Mgr Perrier avait publié « l’abbé Stock, heureux les doux » et  en 2017,  « trois hommes de paix : Robert Schuman, Edmond Michelet  et Franz Stock. »

Si aujourd’hui Mgr Perrier a consacré un livre très documenté sur Edmond Michelet c’est un peu grâce à Franz Stock. Pendant son épiscopat à Chartres, de 1990 à 1997 il s’est intéressé à ce prêtre allemand, directeur du séminaire des barbelés au Coudray de 1945 à 1948. Il avait  croisé, soutenu et accompagné Edmond Michelet, à la prison du Fresnes lors de son incarcération pour faits de résistance. Quelques années plus tard, Edmond Michelet rendra visite à l’ancien aumônier de prison à Chartres. Après avoir été évêque de Lourdes de 1997 à 2012,  Mgr Perrier s’est retiré dans le diocèse de Limoges.

« Brive, fief de la famille Michelet n’est pas très éloigné de Limoges confie l’évêque et j’ai ainsi pu consulter toutes les archives, toutes les correspondances et j’ai pu approfondir la vie d’Edmond Michelet, ébauchée dans mon précédent ouvrage «  trois hommes de paix ».

Dans ce livre, Mgr Perrier présente l’homme, le chrétien, le résistant, arrêté par la Gestapo et envoyé à Dachau, l’homme politique, ministre à plusieurs reprises du général de Gaulle, député, sénateur, membre du conseil constitutionnel. Il a occupé la scène politique le 1945 à 1970. Ce fils d’épicier, qui n’avait pas fait de grandes études était un homme très cultivé, grand ami d’André Malraux à qui il succéda au Ministère des affaires culturelles en 1969. A sa mort en 1970, l’évêque de Tulle avait envisagé d’entreprendre les démarches en vue de sa béatification, soutenues par le cardinal Lustiger. La procédure a été enclenchée en 2006 et le dossier a été transmis à Rome en 2015.

Un livre très documenté, agréable à lire, écrit dans le style alerte qui caractérise notre ancien évêque, Mgr Perrier.

Edmond  Michelet la hantise des autres , Édition Salvator, 400 pages , 24 €

(Claire Thiercelin)

Loigny, ou la guerre oubliée

Une grande page de l’histoire de France s’est déroulée chez-nous, en Eure et Loir : la bataille de Loigny, où une armée de Volontaires épris de Foi, a donné tout son héroïsme pour sauver la patrie en danger. C’était le 2 décembre 1870, il y a tout juste 150 ans. Cette mémoire demeure cependant méconnue.

On peut donc se réjouir de la dernière publication des éditions Beaufort, jeune maison locale, qui nous conte comme dans un roman d’aventure la grande épopée de ces hommes, habités de mystique, de courage et d’espérance.

D’une plume érudite et fervente, les deux auteurs de ce beau livre, richement documenté et illustré, nous plongent à cœur battant dans une époque qui a enfanté la nôtre. Ils nous offrent une fresque accessible et entraînante de personnages hauts en couleurs, qui font écrire au père Sébastien Robert, actuel vicaire général du diocèse de Chartres dans sa belle postface : « Ce témoignage incandescent s’offre à nous comme un héritage qui ne vieillit pas, qui imprègne les cœurs et nous encourage à nous donner, à notre tour, corps et âme, à notre mission. »

Loigny ou la guerre oubliée, Alexis Robin et Paul Bridier, Editions Beaufort, 120 pages, 9,90 euros

(extrait Jalons Bonne nouvelle) 

Le Sacré-Cœur de Montmartre

Autre registre mais même époque, c’est en images que Jean-François Vivier, auteur chartrain connu et reconnu pour les succès de ces bandes dessinées d’histoire, nous invite à découvrir la prodigieuse aventure de la construction du Sacré Cœur de Montmartre.

Multipliant les records, se dressant sur Paris comme le Christ sur Rio, le Sacré-Cœur est né en décembre 1870, au plus froid de la guerre. Il ne sera achevé, contre vents et marées, que des années plus tard pour devenir aujourd’hui le monument le plus visité en France.

Dans cette bande dessinée superbement illustrée par Cerisier, une nouvelle fois parfaitement contée, riche en messages et pleine d’anecdotes, on découvre que c’est l’œuvre extraordinaire et collective de catholiques fidèles et engagés, donateurs innombrables d’un chantier titanesque, désireux d’offrir à la France un sanctuaire public et perpétuel pour le pardon des péchés, l’adoration eucharistique, la dévotion au Christ miséricordieux.

Une formidable histoire de ferveur et de fidélité, qui résonne pour notre époque comme un appel personnel et national à se souvenir des promesses de notre baptême.

Le Sacré-Cœur de Montmartre, Jean-François Vivier (Scénario) et Emmanuel Cerisier (Illustrations), Artège, 52 pages, 14,90 euros

(extrait de Jalons Bonne Nouvelle)

Bonne lecture !

Partagez : 
8c625ee7571927887016ec9de10e03b9nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn