Messe chrismale, mardi 30 mars à 16h

Qu’est-ce que la messe chrismale ?

La messe chrismale aura lieu le 30 mars à 16 h à la cathédrale de Chartres. Depuis le début de l’année, les conditions difficiles du Covid ne nous ont pas permis de vivre un temps fort diocésain. Vous êtes donc les bienvenus ! Venons entourer nos prêtres, nos diacres, évêque lors de ce beau temps diocésain, accompagnons-les par nos prières.

 

> La messe chrismale pourra être suivie EN DIRECT sur RADIO GRAND CIEL

Téléchargez la feuille de chant, en cliquant ici.

Durant la messe chrismale, l’évêque bénit les autres huiles saintes et consacre le Saint Chrême. Cette huile servira dès les baptêmes de Pâques puis tout au long de l’année pour les sacrements du baptême, de la confirmation et de l’ordre.

Au cours de cette messe qui manifeste l’unité de toute l’Église diocésaine autour de notre évêque, les prêtres renouvellent leurs promesses sacerdotales : vivre toujours plus unis au Seigneur Jésus, chercher à lui ressembler, renoncer à eux-mêmes, être fidèles aux engagements attachés à la charge ministérielle, célébrer les sacrements, annoncer la Parole de Dieu avec désintéressement et charité.

 

Voici quelques témoignages de différents services pastoraux, diacre, prêtre qui expriment pourquoi leur présence et/ou le renouvellement de leur vœux est important lors de la messe chrismale.

  • Annie Duriez, déléguée diocésaine au catéchuménat : “Participer à la messe chrismale m’est important. Je suis touchée par ce moment d’unité diocésaine manifesté dans la cathédrale par la présence de tous les prêtres autour de l’évêque qui renouvellent leurs promesses sacerdotales, la présence des diacres et de nombreux laïcs de tous les coins du diocèse. “Chrismale” pour rappeler le geste de l’onction. Le point culminant de cette célébration pour moi réside dans la consécration des 3 huiles qui vont servir au long de l’année liturgique : tout spécialement la bénédiction de l’huile des catéchumènes, onction de douceur dans leur cheminement de découverte du Christ et de force pour le combat spirituel à mener, et bien sûr la consécration du saint Chrême qui marquera le front des futurs baptisés et des confirmés. C’est l’occasion de les porter par la prière de tous”.

 

  • Élisabeth Ferrière, déléguée à la pastorale santé : “La messe chrismale revêt un moment important vécu tous les ans, par les membres des équipes d’aumôneries et du service évangélique des malades.L’évêque bénit l’huile pour le sacrement des malades, symbole de vie, et chaque représentant des différentes aumôneries viendra chercher à la fin de cette messe l’huile consacrée qui servira tout au long de l’année à donner le sacrement d’onction des malades dans les différents établissements sanitaires et sociaux. Les membres des équipes de Pastorale de la santé sont témoins de l’engagement des prêtres et des diacres auprès de leur évêque par le renouvellement de leurs promesses sacerdotales ou diaconales.Cette célébration manifeste l’unité de tout le diocèse autour de son évêque”. 

 

  • Angélique Dupont, responsable de l’aumônerie des jeunes de Châteaudun : “La messe est unique en son genre. Force de la symbolique avec les huiles consacrées pour tous puis mises ensuite dans des contenants qui vont dans toutes les paroisses. Lien ville/campagne. Tous les sacrements prennent vie lors de la messe chrismale. Messe “pédagogique” dans le sens où on retrouve de nombreux, signes évoqués pendant nos différentes préparations sacramentelles. Cela rend concret notre enseignement et on se concentre sur le sens de cette démarche.  Messe où nous sommes particulièrement proches de nos jeunes puisqu’on leur explique toutes les étapes et qu’on répond à toutes leurs questions au fur et à mesure. Montrer que nous ne sommes pas chrétiens tout seuls puisque nous sommes tous invités largement à cette célébration qui manifeste l’unité de tout le diocèse autour de notre évêque. Et quand le Christ nous invite ça ne se refuse pas.

 

  • Jean-Pierre Cochery, diacre : “Participer à cette belle fête qu’est la messe chrismale. C’est non seulement le moment de renouveler mon engagement devant Dieu mais c’est aussi la joie d’être ensemble avec mes frères prêtres et diacres autour de notre évêque et devant le peuple chrétien. C’est le temps fort de l’année pour les ordonnés, c’est une grande grâce de vivre ce moment privilégié. »  

 

  • Godefroy de Saint Omer, prêtre étudiant, cérémoniaire de la cathédrale : “La rénovation des promesses Sacerdotales me rappelle joyeusement l’exigence de vivre l’unité de l’Église garantie par l’Évêque sous le signe d’une offrande de ma personne comme pain, vin, eau et huile”.

 

 

 

  • Père Adolphe IDUMBA NYANGILOLO, prêtre de la paroisse saint Benoît-des-Trois-Rivières : “La récollection des prêtres le jour de la messe chrismale est une belle tradition pour notre diocèse. Elle permet à ces derniers de se ressourcer spirituellement, de se préparer intérieurement sous la lumière de l’Esprit Saint à renouveler leurs engagements sacerdotaux pendant la messe chrismale. À travers ce cœur à cœur avec Jésus, le prêtre redécouvre qu’il n’est pas seul; il est membre d’un presbyterium. Étant disciple-missionnaire, il peut compter sur la prière et le soutien de l’évêque et des autres confrères qui l’entourent. La figure de Saint François de Laval soutiendra notre méditation. Après un temps d’accueil et le mot d’introduction de notre évêque, il est prévu un topo historique sur Saint François de Laval (par Mme Catherine Marin, historienne des Missions étrangères de Paris) suivi d’une méditation sur la spiritualité missionnaire (par Père Gilles Reithinger, supérieur général des Missions étrangères de Paris). Un temps de prière personnelle, d’adoration et de chapelet clôturera la matinée. Après le déjeuner, nous écouterons l’intervention pastorale de notre évêque avant de monter à la cathédrale pour la messe chrismale”.

 

Partagez : 
260d6f8f77bdefd33a1e084543eba1d133333333333