Nouveau site paroissial

Bonne nouvelle : un nouveau site internet a vu le jour à la paroisse saint-François-de-Laval  (Châteauneuf-en-Thymerais)

Nous avons interviewé la paroisse, voici les propos recueillis sur le lancement de ce nouveau site internet.

Qu’est-ce qui nous a amené à refaire le site de la paroisse ?

La paroisse saint-François-de-Laval possédait déjà un site internet depuis 7 ou 8 ans réalisé par un paroissien et hébergé sur le serveur de sa société. Ce serveur devant être remplacé pour des raisons de sécurité et de capacité, nous en avons profité pour envisager la refonte du site internet. Afin d’avoir plus facilement la main sur les modifications à faire sur l’environnement technique du site, nous avons choisi un hébergement public. Par ailleurs, il fallait que les mises-à-jour du site soient plus simples à faire, et ce, quel que soit le niveau de connaissances informatiques de la personne qui le met à jour. C’est ce que permet l’outil de construction de site que nous avons choisi : WordPress.

Qu’est-ce qu’apporte un site internet à une paroisse comme la vôtre ?

Le fait que nous soyons une paroisse rurale avec peu de moyens, et notamment pas de secrétariat, fait que le site internet joue un rôle très important. Déjà il est disponible 7J/7 et 24h/24, ce n’est pas rien ! Il permet une première prise de contact « sans engagement », un premier niveau de réponse aux questions des personnes, tout en fournissant les moyens de contacter la paroisse pour aller plus loin. De ce fait, il allège la charge du curé et des bénévoles, qui peuvent se concentrer sur la rencontre avec les personnes. Le site internet c’est un peu notre Marthe !

Quels sont les objectifs poursuivis par votre nouveau site ?

Le premier objectif est bien entendu de présenter la paroisse, de donner des informations sur tous les « services » proposées par celle-ci (catéchisme, messes, sacrements, etc.) et de faciliter la prise de contact. C’est la partie statique du site. Elle permet de toucher des personnes parfois loin de l’Église.

Le deuxième objectif est de montrer la vie de la paroisse, son actualité. C’est la partie du site qui change au fil de l’année. La plupart de cette actualité est contenue dans la lettre paroissiale bimestrielle et les feuilles de messes, imprimées et mises à disposition dans les églises lors des messes dominicales. Le site permet de relayer cette information auprès de ceux qui ne viennent pas à la messe. Sur le site il est possible de s’inscrire pour recevoir la lettre paroissiale par mail. L’envoi aux abonnés se fait ensuite via le site internet, ce qui permet aussi de contourner le problème des limites d’envoi de certains opérateurs.

Enfin le troisième objectif du site est de montrer une paroisse intégrée dans l’Église en relayant certains de ses messages : tweet quotidien du Pape, page Facebook du diocèse, message hebdomadaire de l’Évêque.

Combien de temps cela a-t-il pris ?

Cela a été assez rapide du fait que nous ne partions pas de zéro. En temps normal, il y a un gros travail en amont qui consiste à définir ce que l’on souhaite mettre dans le site, à le rédiger et à l’organiser de la manière la plus simple possible.

Pour  notre part, nous avons repris le contenu de l’ancien site, rajouté quelques informations, réorganisé le tout et surtout travaillé la page d’accueil pour qu’elle soit plus accueillante et que tout le monde s’y retrouve. Il a fallu également mettre le site en conformité avec les nouvelles règlementations de protection des données personnelles (RGPD).

Que conseilleriez-vous aux paroisses qui souhaiteraient créer leur site internet ?

Nos conseils : bien travailler le projet en amont, faire appel à un spécialiste pour le réaliser et identifier la personne qui sera responsable de sa mise-à-jour.

Cette personne doit avoir un accès le plus direct possible à l’information afin d’être réactive dans l’actualisation du contenu du site.

Dans le cas de notre paroisse, le site a été développé par une paroissienne dont c’est le métier. C’est également elle qui le met à jour. L’avantage que nous avons c’est que cette paroissienne a un accès direct à l’information sur la vie de la paroisse du fait de sa présence aux messes et de son implication dans la mise en page de la lettre paroissiale.

Un dernier conseil : « N’ayez pas peur ! »

Propos recueillis auprès de la Paroisse saint-François-de-Laval

Partagez : 
9110e4c7e61d3a562a011c059302ed95------------------