Ordination diaconale

Ordinations : un diacre pour notre Église !

Pour le service du Christ et de l’Église, pour l’annonce de l’Évangile, par l’imposition des mains et le don du Saint-Esprit,

le dimanche 15 octobre à 11 heures, en l’église Saint Pierre de Dreux

Monseigneur Michel Pansard,

évêque d’Evry-Corbeille-Essonne, ancien évêque de Chartres,

ordonnera diacre en vue du ministère presbytéral

Louis-Maire Cuisiniez

Prêtre, diacre… quelle différence ?

Le diacre est rattaché directement à l’évêque du diocèse. L’ordination diaconale est l’étape ultime avant l’ordination sacerdotale. Un moment décisif au cours duquel le diacre s’engage au célibat. Le diacre (du grec diakona = servir) peut baptiser, bénir les époux lors d’une cérémonie de mariage, dire l’homélie à la messe (commentaire de l’évangile) mais il ne peut célébrer l’eucharistie (la consécration du pain et du vin en Corps et Sang du Christ) ni confesser. Certains diacres, dits « diacres permanents », sont mariés et continuent à exercer leur activité professionnelle.Les prêtres sont les collaborateurs de l’évêque. Le jour de son ordination, le prêtre se donne entièrement à Dieu pour guider les hommes. Le Christ l’habite de manière toute particulière : il parle en lui, vit en lui, célèbre en lui. Aux grandes étapes de la vie humaine, il agit au nom du Christ : baptême, mariage, funérailles… Seul le prêtre est habilité à consacrer le pain et le vin au cours de la messe et à confesser. Prêtre au sein d’une paroisse, il est le pasteur d’une communauté.

Pourquoi le célibat ?

Le célibat est un choix fait par amour. Dans l’évangile, le Christ donne un « commandement nouveau » aux hommes : « aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ». Le mariage est la vocation naturelle de l’homme et de la femme pour aimer et être aimé. Au début de la Bible, dans la Genèse, Dieu crée l’homme et la femme en vue de leur union :« l’homme quitte son père et sa mère, il s’attache à sa femme et ils deviennent une seule chair ».
Ainsi, la sexualité est voulue par Dieu, elle est une bénédiction. Pourquoi alors les religieux et les prêtres s’engagent-ils à vivre dans le célibat ? Ni mépris du mariage, ni aversion à l’égard de la sexualité, le célibat est une façon particulière de vivre cet appel à l’amour. A l’image du Christ resté célibataire pour faire alliance avec tous les hommes, le prêtre renonce à aimer une personne en particulier pour être signe de l’amour de Dieu pour tous les hommes. Le Christ y fait allusion dans l’évangile : « il y a des personnes qui ont choisi de ne pas se marier à cause du Royaume des cieux ».En effet, les liens du mariage ne subsisteront pas après la mort car le Christ sera « l’Epoux » de chaque homme et femme. Dès lors, le célibat des prêtres et des religieux est un signe important dans la mesure où il nous rappelle que l’union avec Dieu est le but de la vie de tout homme. C’est donc le critère de l’amour qui doit guider la personne dans son discernement pour devenir prêtre. Répondant librement à l’appel de Dieu, le prêtre ne vit pas le célibat comme une contrainte, mais comme une ouverture à une grande fécondité, certes différente de celle d’un couple, mais tout aussi riche.

Quel lien entre le sacrement de l’ordre et le baptême ?

Le sacrement de l’ordre s’enracine dans le sacrement du baptême. Grâce au baptême, tous les baptisés participent au Sacerdoce du Christ ; ainsi toute l’Église est « peuple de prêtres ».Cette participation s’appelle « sacerdoce commun des fidèles ». Ceux qui reçoivent le Sacrement de l’Ordre sont consacrés pour être, au nom du Christ, les pasteurs de l’Église, serviteurs du peuple de Dieu. Le sacerdoce ministériel confère un « caractère spécial » qui donne de vivre et de remplir cette mission particulière de service dans l’Église, articulée aux exigences de l’annonce aux nations.

Quel est l’origine du mot ordination ?

Dans l’antiquité romaine, le mot « ordre » désignait des corps constitués au sens civil (cf. ordre des médecins), « l’ordinatio » désignait ainsi l’intégration dans un ordo.

Sources : Site du Service National des Vocations

 

 

Enregistrer

Partagez :