Pâques : Christ est ressuscité !!

Pâques : Christ est ressuscité !resurrection Christ ressucité

« Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rend au tombeau. La pierre a été enlevée… Les bandelettes ont été déposées… Le linge est roulé à part » (Évangile selon saint Jean, 20).

Étymologiquement, « Pâques » signifie « passage » : par ce passage de la mort à la Vie, le Christ a sauvé l’Homme du péché et l’a appelé à la vie éternelle. La Résurrection du Christ est l’accomplissement des promesses faites par Dieu à son peuple. C’est pourquoi la fête de Pâques, célébrée par une messe solennelle, est le sommet du calendrier liturgique chrétien. Ce jour d’allégresse est marqué dans les églises par la couleur blanche ou dorée, symbole de joie et de lumière.

Pourquoi croire en la résurrection?

(un article de  Croire.com du 23.02.2016)

Anastasis, St-Sauveur in Chora. Le Christ fait sortir les morts des enfers. © D. R.

Après les horreurs de la Passion et la mise au tombeau, voici le matin de Pâques. La nouvelle se répand. Jésus a disparu ! Et il apparaît d’abord aux femmes qui courent au petit matin pour embaumer on corps, puis à Pierre et Jean, alertés par leurs exclamations.

L’étrange, c’est que  Jésus n’a pas simplement retrouvé un corps “réanimé” pour vivre comme avant, comme Lazare par exemple, qu’il avait rappelé à la vie : Lazare avait repris son existence et était concrètement mort une seconde fois. Jésus, vraiment mort sur la croix, a “passé la mort” comme le disent les Écritures, pour vivre cette vie éternelle promise par le Père. En ressuscitant, il est différent, autre, vivant d’une vie nouvelle près de Dieu. En même temps, c’est bien lui, Jésus, celui avec qui les apôtres ont vécu.

La résurrection, pivot de la foi chrétienne

La résurrection est le pivot de la foi chrétienne. Mais elle est toujours difficile à admettre,  parce qu’elle fait entrer dans une nouvelle perspective : il ne s’agit plus de revivre, de retrouver la vie d’avant la mort, mais d’entrer dans une vie nouvelle dont Jésus est le premier vivant, qui nous ouvre un “passage”, ce que signifie le mot “Pâques”. Croire en la résurrection de Jésus, c’est croire aussi à notre propre vie éternelle, sous une forme encore inconnue, mais en sachant que nous serons toujours nous-mêmes. Et cette conviction revêt une importance vitale.

La résurrection du Christ ouvre une brèche dans nos enfermements et dans nos morts. D’ailleurs, par de “petites résurrections”, nous sentons déjà, dans l’existence quotidienne, que Dieu nous sauve dès aujourd’hui. Si Jésus seul a vécu pleinement la résurrection, comme témoignent l’Évangile et l’Église, il invite tous les hommes dans ce mouvement de vie éternelle.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partagez :