Pourquoi un jubilé de la miséricorde ?

Pourquoi un jubilé de la miséricorde ?

A la faveur d’un temps privilégié, l’Eglise, par la voix du pape François, nous offre d’approfondir durant toute une année notre relation à Dieu en (re)découvrant en Jésus le visage du Père qui fait miséricorde. En creusant ainsi un point central de notre foi, nous sommes appelés à vivre de la miséricorde et à en être les témoins dans toutes nos relations.

Du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016, l’Église catholique célèbre une Année sainte extraordinaire.

Le Jubilé de la Miséricorde débutera par l’ouverture de la Porte sainte à la basilique Saint-Pierre de Rome, à l’occasion de la fête de l’Immaculée Conception, puis dans tous les diocèses le 13 décembre et se terminera par la solennité du Christ-Roi.

Dans notre diocèse, la Porte sainte est à la cathédrale de Chartres et sera ouverte par Mgr Pansard le dimanche 13 décembre à 15h

(cf. “pour aller plus loin”)

Au cours de ce Jubilé, laissons-nous surprendre par Dieu

« Il y a des moments où nous sommes appelés de façon encore plus pressante à fixer notre regard sur la miséricorde, afin de devenir nous aussi signe efficace de l’agir du Père. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu ce Jubilé Extraordinaire de la Miséricorde, comme un temps favorable pour l’Église, afin que le témoignage rendu par les croyants soit plus fort et plus efficace. » Pape François, Bulle d’Indiction, N°3.

« Une Année Sainte extraordinaire pour vivre dans la vie de chaque jour la miséricorde que le Père répand sur nous depuis toujours. Au cours de ce Jubilé, laissons-nous surprendre par Dieu. Il ne se lasse jamais d’ouvrir la porte de son cœur pour répéter qu’il nous aime et qu’il veut partager sa vie avec nous » Pape François, Bulle d’Indiction, N°25.

Pourquoi le Jubilé commence-t-il le 8 décembre ?

« J’ai choisi la date du 8 décembre pour la signification qu’elle revêt dans l’histoire récente de l’Église. Ainsi, j’ouvrirai la Porte Sainte pour le cinquantième anniversaire de la conclusion du Concile œcuménique Vatican II. L’Eglise ressent le besoin de garder vivant cet événement. C’est pour elle que commençait alors une nouvelle étape de son histoire. Les Pères du Concile avaient perçu vivement, tel un souffle de l’Esprit, qu’il fallait parler de Dieu aux hommes de leur temps de façon plus compréhensible. » Pape François, Bulle d’Indiction, N°4

Une carte interactive pour les Portes saintes en France

Retrouvez toutes les portes saintes dans les diocèses de France ici :

Partagez : 
25fdc0b93956efe89316340b0be8b596DDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDDD