Projection du film : Into the deep

Le film qui donne envie de devenir missionnaire, réalisé par les Missions étrangères de Paris.

Plusieurs jeunes hommes du diocèse sont déjà partis avec les MEP pour un service, un volontariat, en Asie !

À travers le regard de Charles, jeune de 28 ans en quête de sens, le film nous plonge au cœur du Volontariat MEP

Le 17 décembre, les jeunes pro de Chartres vous convient à une projection d’Into The Deep à la maison diocésaine à 19h30.

Rendez-vous à la Maison diocésaine la Visitation, 22-24 Avenue d’Aligre, 28000 Chartres

Inscription gratuite sur : https://www.billetweb.fr/projections-into-the-deep

Grâce au film-documentaire « Into the deep », embarquez dans une véritable aventure au cœur du Volontariat des Missions Étrangères de Paris.


À l’occasion de la fête de sainte Thérèse de Lisieux, patronne des Missions, le 1er octobre, et de l’ouverture du mois missionnaire extraordinaire, les Missions étrangères de Paris (MEP) ont décidé de présenter, en avant-première, leur tout nouveau film-documentaire intitulé Into the Deep.

À travers le regard de Charles, jeune de 28 ans en quête de sens, le film nous plonge au cœur du Volontariat MEP. Son voyage initiatique le mène à la rencontre de plusieurs volontaires installés en Thaïlande, aux Philippines et en Indonésie : François, Julienne, Cyrille, Solange, Jean et Pierre, des jeunes extraordinaires qui ont décidé, pendant un ou deux ans, de mettre leur vie entre parenthèse pour se mettre au service de celles des autres.

« Je voulais comprendre, sentir, ressentir l’aventure des volontaires sur le terrain de la mission. Je voulais découvrir d’autres cultures, d’autres réalités. Peut-être que le fait d’être confrontée à d’autres fragilités me ramènera à mes véritables aspirations », confie Charles au début du film. Et le film est fort. Outre une réalisation parfaitement maîtrisée, les scènes qui se succèdent sont parfaitement choisies, nous faisant passer d’un instant à l’autre du rire aux larmes.
D’images en témoignages, les émotions s’entremêlent et nous rappellent que l’Amour de Dieu se manifeste partout, même dans ce qui nous paraît insignifiant. On est ainsi bouleversé en découvrant François, animateur social dans les bidonvilles de Bangkok, prier main dans la main avec une vieille maquerelle. Si elle ne comprend pas forcément sa prière, son visage reconnaissant est la meilleure des récompenses pour le jeune volontaire. À Manille, au milieu des déchets plastiques, Solange, Baptiste et Julienne tentent, tant bien que mal, d’offrir aux enfants errants des activités de leur âge en leur donnant le goût de la lecture et du dessin. Durant 56 minutes, on reste ainsi fasciné par l’engagement incroyable de ces tous jeunes volontaires qui ont réussi à appliquer, au quotidien, les paroles du Christ. « Dieu ce n’est pas demain, être chrétien ce n’est pas demain », insiste d’ailleurs la pétillante Julienne dans le film.
Partagez : 
b772e928377f2eeb850fe337aad94f72CCCCCCCCCCCCCCCC