Qu’est-ce qu’un diacre permanent ?

Regards de Mgr Philippe Christory sur le diaconat permanent

Dans l’église, le diaconat est une vocation qui répond particulièrement à l’invitation de Jésus qui, lavant les pieds de ses disciples comme signe du service et de l’amour, leur demanda de faire de même. Depuis son origine, l’église a fondé des dispensaires et des hôpitaux pour prendre soin des malades et des écoles, pour éduquer les enfants. Le diaconat mot qui signifie service, est une expression signifiante de cet engagement permanent.

Aujourd’hui, particulièrement depuis le concile Vatican II, les prêtres qui connaissent bien les fidèles de leur paroisse peuvent interpeller un homme marié et père de famille chez qui il discerne particulièrement une générosité dans le service et une foi profonde. Cet appel ne remet pas en cause leur vocation au mariage qui reste première. Après un cheminement de plusieurs années, fait de formations et de prière, ces hommes peuvent demander à être ordonnés diacre à l’évêque. Celui-ci prend alors conseil auprès des personnes qui connaissent l’homme concerné, puis accueille cette vocation.

Une fois ordonné diacre, cet homme se met au service de sa paroisse, pour présider les funérailles, célébrer les baptêmes et les mariages. Selon le temps dont il dispose, car la plupart d’entre eux travaillent toujours en entreprise, le diacre se charge de visiter les malades, prend soin des démunis, accueille ceux qui souhaitent être écoutés. Enfin, le diacre a la mission de transmettre la parole de Dieu par l’enseignement et le catéchisme.

Le diaconat permanent est donc un signe magnifique de la vocation de tout baptisé à être au cœur du monde et de la vie sociale des gens comme témoin de l’amour de Jésus-Christ et serviteur de la joie.

On peut noter que certains hommes célibataires demandent à être diacre permanent pour être consacrés au Seigneur et au service de leurs frères et sœurs.


Pour rappel

Un diacre permanent :

diacre ordination chartresUn diacre est un homme qui est  ordonné pour le service du Christ et de l’Église : au sein d’un diocèse, il reçoit le sacrement de l’Ordre par l’imposition des mains de l’Évêque qui lui donne ensuite des missions. Le mot “diacre” vient du grec “diaconos” qui signifie “serviteur” et, de fait, c’est le service qui caractérise les missions du diacre. “Les diacres permanents ne sont pas ordonnés en vue du sacerdoce mais du ministère”.

Sa mission

La mission du diacre est, par sa présence, de rappeler aux chrétiens qu’au nom de leur baptême ils ont à servir les hommes et les femmes, spécialement les plus démunis.
La présence du diacre auprès des hommes et des femmes qu’ils côtoient tous les jours, veut rendre concrète une Église proche d’eux, attentive à leurs joies et à leurs peines.

Épouse de diacre

Au début de la célébration d’ordination au diaconat d’un homme marié, l’évêque s’adresse à l’épouse de l’ordinand en ces termes:

L’Église me demande d’ordonner diacre votre mari. Acceptez-vous tout ce que le diaconat qu’il va recevoir apportera de nouveau dans votre couple et votre vie de famille ? L’épouse à qui l’évêque a posé la question est invitée à répondre : « oui, je l’accepte ».

Seul l’époux est ordonné. Le mariage reste premier de fait et en droit. Les deux sacrements ne sont pas en concurrence. Le plus souvent ils se nourrissent et se fécondent mutuellement, et participent à l’épanouissement réciproque des deux époux.

Diacre et sacrements

Le diacre permanent peut célébrer les sacrements de baptême et de mariage

Diacre et vie spirituelle

Lors de son ordination,  l’évêque demande au diacre de prendre entre autres l’engagement suivant :

« Voulez vous garder et développer un esprit de prière conforme à votre état et dans la fidélité à cet esprit, célébrer la Liturgie des  Heures en union avec le peuple de Dieu en intercédant pour le monde entier ? »

(La liturgie des Heures est la prière continue de l’Église, de tous les baptisés, elle est une source de voie spirituelle et apostolique pour chacun.)

Le diacre en liturgie

Le diacre tient une place de serviteur à l’autel : il porte une étole, portée de travers sur l’épaule gauche, symbolisant la charge de la croix du Christ. Par dessus l’étole, il porte la dalmatique , symbole du service.

À la messe, il a la charge de proclamer l’Évangile et peut prêcher . Pendant la liturgie eucharistique, il aide le prêtre, en particulier pour la préparation des dons : il remplit de vin le calice et y ajoute l’eau. Il incite les fidèles au geste de paix. Enfin, c’est lui qui envoie les fidèles : « Allez dans la paix du Christ ».

Un peu d’histoire

Le diaconat plonge ses racines dans la vie des premières communautés chrétiennes. Il se cherche et se développe dans les deux premiers siècles. Il rayonne du 3° au 5° siècle, c’est la ‘grande époque du diaconat. A partir du VI° siècle il tend à se concentrer sur la fonction liturgique et à devenir une étape avant d’être ordonné prêtre. La question du diaconat permanent ressurgit au début du XX ème siècle. Dès 1966 les Évêques de France inscrivent ce rétablissement dans une démarche missionnaire pour SERVIR à la suite et à la manière du Christ Serviteur. En France, les premiers diacres permanents ont été ordonnés en 1970.

Diacre en vue du sacerdoce

On  appelle également  diacre le séminariste qui se prépare à être prêtre. Celui-ci est ordonné diacre généralement un an avant d’être ordonné prêtre.

Merci à Claire Thiercelin, rédactrice de cet article.

Partagez : 
8ed615d2722717ed6506fa4831a6ab8b====