Comment ça marche ?

RÈGLEMENT de la démarche synodale du diocèse de Chartres

Septembre 2017-Mai 2018

Le présent règlement fixe les modalités de préparation et de déroulement de la démarche synodale du diocèse de Chartres ; il précise la composition des équipes synodales et de l’assemblée synodale.

1. Objectif de la démarche synodale

La lettre pastorale du 11 avril 2017 (cf. Messe chrismale) a donné le cap de la démarche synodale pour nous entraîner à vivre du Feu de Dieu :

« Nous commencerons ensemble par nous mettre l’écoute de ce que l’Esprit du Seigneur dit à notre Eglise pour qu’elle garde ou retrouve une ardeur missionnaire puisque c’est sa raison d’être. Une neuvaine de prière en communauté, en famille et personnellement sera proposée du dimanche 24 septembre au lundi 2 octobre 2017 […].

A l’écoute du Seigneur, d’octobre 2017 à février 2018, nous prendrons le temps en équipes synodales de nous écouter les uns les autres, de discerner et de faire des propositions dans 3 domaines de notre vie et de la mission ecclésiale. Les trois chantiers retenus sont :

1er chantier : Comment soutenir le ressourcement de la vie de foi des chrétiens dans la diversité de leurs vocations et états de vie ?

« Si vous ne croyez pas, vous ne pourrez pas tenir » dit le prophète Isaïe (7,9). Pas de témoins ou de missionnaires qui ne soient d’abord disciples. « Il faut toujours cultiver un espace intérieur qui donne un sens chrétien à l’engagement et à l’activité. Sans des moments prolongés d’adoration, de rencontre priante avec la Parole, de dialogue sincère avec le Seigneur, les tâches se vident facilement de sens, nous nous affaiblissons à cause de la fatigue et des difficultés, et la ferveur s’éteint.»

 

2ème chantier : Comment renouveler la manière de vivre la présence, la proximité et la mission de l’Église, des communautés et des ouvriers de l’Évangile sur notre territoire ?

 

De 200 000 habitants en 1960 à 430 000 en 2017, que de changements de modes de vie et de manières d’habiter l’Eure et Loir ! Un territoire qui connaît de fortes restructurations en agglomérations et communautés de communes, et qui vit pour une bonne part sous l’attraction de l’Ile de France. Quelles initiatives missionnaires encourager, privilégier dans les grands espace ruraux et les agglomérations ? Entre l’assemblée dominicale, les services paroissiaux et chaque personne quels espaces de rencontre et de partage fraternel de foi proposer ? e

3ème chantier : Écouter et donner leur place aux jeunes dans la vie et la mission de notre Église. Ils ne sont pas seulement l’avenir de notre Église, ils en sont déjà les membres actifs. Qu’attendent-ils de l’Église pour soutenir leur vie ?

Que lui suggèrent-ils pour rejoindre leurs générations ? « N’ayez pas peur d’écouter l’Esprit qui vous suggère des choix audacieux, ne temporisez pas quand la conscience vous demande d’oser pour suivre le Maître. L’Église même désire se mettre à l’écoute de votre voix, de votre sensibilité, de votre foi ; voire de vos doutes et de vos critiques. Faites entendre votre cri, laissez-le résonner dans les communautés et faites-le arriver aux pasteurs. Saint Benoît recommandait aux abbés de consulter aussi les jeunes avant toute décision importante, parce que « souvent Dieu révèle à un plus jeune ce qui est meilleur » (Règle de saint Benoît III, 3).

Chacun de ces chantiers de réflexion et propositions de la démarche synodale devra prendre en compte la place des petits, des fragiles et des pauvres. Car l’Église n’est pas une douane, elle est la maison paternelle où il y a de la place pour chacun avec sa vie difficile. Si l’Église entière assume ce dynamisme missionnaire, elle doit parvenir à tous, sans exception. Mais qui devrait-elle privilégier ? Quand quelqu’un lit l’Évangile, il trouve une orientation très claire : pas tant les amis et voisins riches, mais surtout les pauvres et les infirmes, ceux qui sont souvent méprisés et oubliés,  « ceux qui n’ont pas de quoi te le rendre » (Lc 14, 14). Aucun doute ni aucune explication, qui affaiblissent ce message si clair, ne doivent subsister. Aujourd’hui et toujours, les pauvres sont les destinataires privilégiés de l’Évangile, et l’évangélisation, adressée gratuitement à eux, est le signe du Royaume que Jésus est venu apporter. Il faut affirmer sans détour qu’il existe un lien inséparable entre notre foi et les pauvres. Ne les laissons jamais seuls.»

Dans cette écoute et recherche commune en équipe synodale, il s’agit, comme le rappelle le Pape

François, « d’une écoute réciproque, dans laquelle chacun a quelque chose à apprendre. Le peuple des fidèles, le collège épiscopal, l’évêque de Rome: les uns à l’écoute des autres; et tous à l’écoute de l’Esprit Saint, l’« Esprit de vérité » (Jn 14,17), pour découvrir ce qu’il « dit aux Églises » (Ap 2,7) ».

 Je souhaite donc que le plus grand nombre de catholiques participe d’une manière ou d’une autre à ces équipes de réflexions et propositions synodales en choisissant l’un ou l’autre « chantier ». Il s’agira pour les uns et les autres, de prendre ensemble conscience de ce qui a bougé et qui bouge, de percevoir des potentialités et dynamismes sur lesquels nous pouvons nous appuyer et envisager les conversions personnelles, familiales, communautaires et pastorales qui seraient à vivre. Il s’agira aussi d’être capables de faire des propositions concrètes pour la vitalité de notre Église et de savoir aussi s’interroger sur la part que nous sommes prêts à y prendre…

Une synthèse sera faite des compte-rendus des équipes synodales et servira de document de travail aux trois assemblées synodales qui se réuniront du dimanche après-midi jusqu’au lundi soir de Pentecôte 2018 au Château des Vaux. Composée de délégués chaque assemblée travaillera sur l’un des chantiers afin de discerner et proposer à notre Église diocésaine des orientations qui renouvelleront son élan missionnaire pour les 10 ans à venir. »

2. Modalités de la démarche synodale

L’évêque ou son représentant, assisté d’une équipe de pilotage, préside la démarche et l’assemblée synodale. Cette assemblée se déroulera du dimanche 20 mai 2018 (après-midi) au lundi (soir) 21 mai 2018 (à la Pentecôte). L’essentiel du travail de cette assemblée se déroulera en trois « mini-assemblées » d’une soixantaine de personnes travaillant chacune sur l’un des chantiers de la démarche :

1er chantier RESSOURCEMENT : Soutenir le ressourcement de la vie de foi des chrétiens dans la diversité de leurs vocations et de leurs états de vie.

2e chantier TERRITOIRES : Renouveler la manière de vivre la présence, la proximité et la mission de l’Eglise, des communautés et des ouvriers de l’Évangile sur le territoire.

3e chantier JEUNESSE : Écouter et donner leur place aux jeunes dans la vie et la mission de notre Église.

Ces mini-assemblées travailleront sur la base des contributions qui seront le fruit de la vaste réflexion d’équipes synodales qui se réuniront dans le diocèse.

2.1. Composition des équipes synodales

Une équipe synodale est constituée au minimum de 5 personnes et au maximum de 12 personnes. Ces équipes se réuniront entre le mois d’octobre 2017 et le mois de février 2018.

La participation aux équipes n’est pas réservée à des chrétiens pratiquants : elle est ouverte à toute personne désireuse d’apporter sa contribution à la réflexion de l’équipe, de l’Eglise.

L’objectif du plus grand nombre d’équipes doit être recherché ; ainsi, il peut se vivre en quartier, en paroisse, en mouvement de fidèles, en établissement scolaire, dans un lieu d’accueil du Secours Catholique, en maison de retraite, en centre de détention…

2.2. Fonctionnement des équipes synodales

Ces équipes pourront travailler sur un, deux ou trois chantiers de la démarche.

Elles auront à leur disposition un document de travail (appelé questionnaire).

Elles établiront des compte-rendus avec leurs réflexions et leurs propositions.

Ces compte-rendus indiqueront la composition de l’équipe (âge, lieu d’habitation…).

Ils seront adressés au secrétariat de la démarche synodale : Evêché, 1 rue Saint-Eman 28000 Chartres synode@diocesechartres.com

L’assemblée synodale se saisira de l’ensemble des réflexions et des propositions.

2.3. Composition de l’assemblée synodale

L’assemblée synodale rassemblera environ 180 personnes. Il conviendra de s’assurer que tous ces membres sont disponibles pour participer à l’ensemble de la démarche (neuvaine de prière, participation à une équipe synodale, assemblée de la Pentecôte 2018).

1) Des membres de droit

le conseil presbytéral

le conseil épiscopal

2) Des membres désignés par plusieurs réalités ecclésiales

des prêtres- des diacres

des religieux, des religieuses et des consacrés

des fidèles laïcs du Christ

Ils devront

avoir 16 ans accomplis,      être baptisés et confirmés ou en démarche de confirmation,      être volontaires et disposant de capacité d’ouverture,      être connus pour leur foi et leur prudence inventive.

3) Des membres désignés par l’évêque

Afin que l’assemblée reflète au mieux la physionomie de notre Église particulière.

4) Des membres invités

– soit du fait d’une compétence dans les domaines étudiés (experts), – soit appartenant à d’autres communautés chrétiennes (auditeurs).

2.4. Désignation des membres des mini-assemblées

Compte-tenu du travail prévu en mini-assemblées (60 personnes par chantier), la composition des mini-assemblées variera selon les thèmes.

Pour organiser la désignation des membres des mini-assemblées, il est précisé à chaque fois ceux qui sont chargés d’organiser cette désignation.

2.4.1. Assemblée RESSOURCEMENT

23 délégués (laïcs) : un par paroisse, proposé par l’équipe pastorale paroissiale (EPP)

12 prêtres (désignation organisée par le Conseil épiscopal élargi sur la base d’une proposition du Conseil presbytéral)

2 diacres (désignation organisée par le délégué diocésain au diaconat)

7 consacrés (désignation organisée par l’équipe de la vie religieuse et consacrée)

9 délégués des services diocésains (désignation organisée par le modérateur de la curie)

Deux délégués de la Pastorale familiale

Un délégué du Service de la Formation Un délégué du Catéchuménat

Un délégué de la Pastorale de la Santé

Un délégué du Service des Pèlerinages

Un délégué de l’Aumônerie de la Prison

Un délégué du Secours Catholique

Un délégué de la Cathédrale

8 délégués des mouvements et associations de fidèles (désignation organisée par le délégué diocésain pour les mouvements et associations de fidèles)

Le délégué diocésain pour les mouvements et associations de fidèles (DMAF)

Deux délégués des Equipes Notre-Dame

Un délégué de Communauté Vie Chrétienne

Un délégué des Equipes du Rosaires

Un délégué des Pères&Spi

Un délégué des Maisons d’Evangile

Un délégué des groupes de prières

1 Séminariste

Total = 62 membres

2.4.2. Assemblée TERRITOIRES

23 délégués (laïcs) : un par paroisse, proposé par l’équipe pastorale paroissiale (EPP)

11 prêtres (désignation organisée par le Conseil épiscopal élargi sur la base d’une proposition du Conseil presbytéral)

4 diacres (désignation organisée par le délégué diocésain au diaconat)

5 laïcs en mission ecclésiale (désignation organisée par le bureau des laïcs en mission ecclésiale et le vicaire général, selon un critère géographique)

8 délégués des services diocésains (désignation organisée par le modérateur de la curie) L’Économe diocésain

Un délégué de la Pastorale de la Santé

Un délégué du Service de la Catéchèse

Un délégué du Service de la Communication

Un délégué de l’Enseignement catholique

Un délégué de la Pastorale des Gens du Voyage

Deux délégués du Secours catholique

5 délégués des mouvements et associations de fidèles (désignation organisée par le délégué diocésain pour les mouvements et associations de fidèles)

Un délégué du CCFD

Un délégué du CMR

Un délégué ACI/ACO

Un délégué du MCR

Un délégué des AFC

3 invités désignés par l’évêque

1 séminariste

Total = 60 membres

2.4.3. Assemblée JEUNESSE

Pour cette assemblée de 60 personnes, la majorité des membres devra avoir entre 16 et 30 ans.

8 prêtres engagés en pastorale des jeunes (désignation organisée par le Conseil épiscopal élargi sur la base d’une proposition du Conseil presbytéral)

3 diacres engagés en pastorale des jeunes (désignation organisée par le délégué diocésain au diaconat)

2 consacrés engagés en pastorales des jeunes (désignation organisée par le délégué diocésain à la Pastorale des jeunes et des vocations)

7 délégués de services diocésains (désignation organisée par le modérateur de la curie en lien avec le délégué à la Pastorale des jeunes et des vocations)

10 délégués des communautés des établissements catholiques d’enseignement (désignation organisée par le directeur diocésain de l’Enseignement catholique et son adjointe pour la pastorale) Deux chefs d’établissements

Deux adjoints en pastorale scolaire

Deux enseignants

Quatre lycéens

16 délégués jeunes/adultes des mouvements de jeunesse (désignation organisée par le délégué diocésain à la Pastorale des jeunes et des vocations)

Scoutisme : 6 délégués

MEJ : 2 délégués

Servants d’Autel : 2 délégués

Jeunes professionnels : 2 délégués

Hospitalité chartraine Notre-Dame de Lourdes : 2 délégués,

Secours catholique : 2 délégués

10 délégués jeunes et adultes des aumôneries de paroisses et des AEP (désignation organisée par le délégué diocésain à la Pastorale des jeunes et des vocations)

4 invités désignés par l’évêque

Total = 60 membres

2.4.4. SYNTHESE

Le modérateur de la curie organise la désignation des délégués des services diocésains :

9 pour le Ressourcement

8 pour les Territoires

7 pour la Jeunesse

des séminaristes (un par chantier)

Le conseil presbytéral organise la désignation des prêtres délégués :

12 pour le Ressourcement

11 pour les Territoires

8 engagées en pastorale des jeunes

Parmi eux, on délègue nécessairement les membres du CP et du CE, et plus largement.

Les Equipes pastorales paroissiales (EPP) organisent la désignation des fidèles laïcs délégués :

23 pour le Ressourcement (1 par paroisse)

23 pour les Territoires (1 par paroisse)

Le délégué diocésain à la pastorale des jeunes et des vocations organise la désignation des délégués :

16 des mouvements de jeunesse

10 des aumôneries du diocèse

2 consacrés engagés en pastorale des jeunes

Fidèles laïcs, jeunes et adultes, tous désignés pour le chantier de la Jeunesse.

Le délégué diocésain au diaconat organise la désignation des diacres :

2 pour le Ressourcement

4 pour les Territoires

3 pour la Jeunesse

L’équipe de la vie religieuse et consacrée organise la désignation des consacrés :

7 pour le Ressourcement

Sans compter les consacrés désignés avec la PJV pour la Jeunesse

La Direction diocésaine de l’Enseignement catholique organise la désignation des délégués :

1 pour les Territoires (avec le modérateur de la Curie)

10 pour la Jeunesse

La déléguée diocésaine aux mouvements et associations de fidèles organise la désignation des délégués :

8 pour le Ressourcement

5 pour les Territoires

NB : pour la Jeunesse, c’est la Pastorale des Jeunes et de Vocations qui propose les délégués.

2.4.5. Fonctionnement de l’assemblée synodale

L’assemblée synodale, composée des mini-assemblées, travaillera à partir des contributions des équipes synodales. Elle mettra en œuvre leur propre dynamisme de réflexion afin d’élaborer des propositions pour la vie de notre Église diocésaine qui seront remises à l’évêque. Pour être retenues, ces propositions seront soumises au vote et devront obtenir la majorité des 2/3.

Fait à Chartres le 16 juillet 2017

+ Michel PANSARD

Evêque de Chartres

Chanoine Yves Lemoine

Chancelier

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partagez :