Sacrement de la confirmation, pour qui ?

Le Sacrement de la confirmation, pour qui ?

confirmationÊtre baptisé

Il faut être baptisé dans l’Église pour recevoir le sacrement de la confirmation. Car tous les sacrements commencent par le baptême. Il faut bien sûr le désirer librement et s’y préparer.

♦  La confirmation, un sacrement pour tous:

pour les jeunes baptisés dans l’enfance mais aussi pour les adultes.

Ce peut être à l’occasion d’une étape de conversion ou de redécouverte de la foi ; parfois à l’occasion de la préparation au mariage, de la  préparation au baptême ou d’une démarche de catéchèse d’un de ses enfants, ou bien à partir d’un engagement pris dans la vie de l’Église.

  Le sacrement de confirmation ? Pourquoi ?

Être confirmé pour être pleinement chrétien, déployer totalement son  baptême en célébrant sa dernière étape. Il s’agit de prendre sa place dans l’Église comme membre à part entière de ce Corps du Christ. Être confirmé pour recevoir la force de l’Esprit Saint et devenir davantage témoin de l’Évangile.

♦  Le sacrement de confirmation ? Comment ?

S’adresser à la paroisse avec laquelle on est en lien, ou bien à l’aumônerie ou au mouvement d’Église (scoutisme, MEJ, action catholique…) auquel on appartient, surtout pour les jeunes.

Pour un adulte, la préparation se fera lors de rencontres avec un accompagnateur et si possible de rencontres avec d’autres confirmands. Une retraite dans un centre spirituel marquera généralement le parcours.

Les objectifs de cette préparation :

  • Découvrir davantage la Parole de Dieu (Ancien et Nouveau Testaments)
  • Comprendre et connaître qui est Dieu, Père, Fils et Saint Esprit
  • Mieux comprendre aussi ce qu’est l’Église, peuple de Dieu, corps du Christ, temple de l’Esprit,  pour y  prendre davantage sa place.
  • Comprendre et connaître les divers sacrements et la place spécifique du sacrement de la confirmation.
  • Renforcer son expérience de prière, de relation à Dieu, au Christ pour l’aimer et  se laisser transformer par sa manière d’être, pour accueillir l’action de l’Esprit Saint dans sa vie.
  • Rencontrer des témoins pour oser devenir soi-même davantage témoin de l’Évangile.

La célébration

Elle est présidée en principe par l’évêque car c’est lui qui donne le sacrement de confirmation.

  • Après la liturgie de la Parole, chaque confirmand est appelé par son nom et répond à cet appel.
  • Puis c’est la profession de foi des confirmands, puis de l’assemblée. Il s’agit de déclarer publiquement et librement son adhésion à la foi reçue au baptême.
  • L’imposition des mains sur l’ensemble des confirmands par l’évêque et les prêtres associés, en même temps qu’une prière dite par l’évêque demandant à Dieu le don de l’Esprit Saint en plénitude pour ces confirmands.
  • La chrismation ou onction faite par l’évêque (ou un prêtre délégué) avec le saint Chrême, huile bénie lors de la semaine sainte pendant la messe chrismale.

Le confirmand est accompagné par son parrain ou sa marraine de confirmation qui pose la main sur l’épaule de son filleul. L’évêque  marque le front du confirmand avec le Saint-Chrême du signe de la croix, signe de l’appartenance au Christ mort et ressuscité, en disant : « N., sois marqué de l’Esprit-Saint, le Don de Dieu. » Le parfum exprime la Bonne Nouvelle et la dignité du chrétien.
L’évêque dit une parole d’encouragement au confirmé, avec un geste d’amitié et de paix.

  • Ensuite, on célèbre l’eucharistie : les confirmés partagent le repas du Seigneur avec l’assemblée chrétienne réunie pour former un seul Corps.
  • Enfin, chacun est envoyé comme témoin de l’Évangile là où il vit !

Photo : espritphoto.com

Enregistrer

Autres articles

Partagez : 
63ce278d924accba4d1e74241b951b69mmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm