Soyez avides de la Parole

« Dieu de miséricorde infinie, tu ranimes la foi de ton peuple par les célébrations pascales ;
augmente en nous ta grâce pour que nous comprenions toujours mieux quel baptême
nous a purifiés, quel Esprit nous a fait renaître et quel sang nous a rachetés »

Cette prière qui ouvre le deuxième dimanche de Pâques nous donne le ton du temps pascal. En nous entraînant au cœur de la foi, le triduum pascal et le temps pascal nous sont donnés comme un temps privilégié pour ranimer notre foi et redécouvrir et vivre ce que nous sommes : des baptisés, des nouveau-nés, dans l’eau et l’Esprit-Saint pour vivre en fils et filles de Dieu, des disciples affermis par l’Esprit de Pentecôte. Nous serons ainsi les témoins dont le Seigneur a besoin,des frères et sœurs entraînés par ce même Esprit dans la communion de toute l’Église, l’unité du corps du Christ par notre communion à son sacrifice, à l’offrande de sa vie pour la multitude.

Comme des enfants nouveau-nés ont soif du lait qui
les nourrit, soyez avides du lait pur de la Parole,
afin qu’il vous fasse grandir pour le salut, Alléluia,

proclame l’antienne de ce même dimanche.

Soyez avides de la Parole pour y découvrir qu’avec la résurrection de Jésus Christ d’entre les morts, un temps nouveau commence, un temps traversé par le souffle d’une vie plus forte que la mort, véritable nouveau Commencement. Comme le créateur souffle sur Adam, modelé de la glaise du sol pour lui transmettre une haleine de vie et faire de lui un vivant (Gn 2, 7), de même le Seigneur Jésus ressuscité en insufflant son souffle de vie sur les apôtres, fait de l’Église une communauté vivant de la résurrection, une communauté vivant du dynamisme et de la mission de son Seigneur. Comme pour chacune de nos vies de baptisés, c’est dans le mystère de la mort et la résurrection du Christ que nous comprenons l’Église. Le concile Vatican II, « s’engageant sur les traces du premier Concile du Vatican, enseigne avec lui et déclare que Jésus Christ, Pasteur éternel, a édifié la Sainte Église en envoyant ses Apôtres, comme lui-même avait été envoyé par le Père » (cf. Jn 20, 21)1.
« De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie ». Ayant ainsi parlé, il répandit sur eux son souffle et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint ».

Soyez avides de la Parole, y découvrant que communion et mission sont donc étroitement unies dans le mystère de Jésus comme dans le mystère de l’Église.

Soyez avides de la Parole, en parcourant les Actes des Apôtres relisez en vos vies l’expérience faite par la première génération chrétienne. Au cœur d’adversités, d’épreuves, d’impasses, de peurs, ils font l’expérience d’être suscités, vivifiés, entraînés par l’Esprit même de Dieu qui a ressuscité Jésus d’entre les morts. Ils font expérience d’être habités, d’être unis, par l’Esprit même de Dieu.

Soyez avides de la Parole, en invoquant le Saint Esprit qui inspire les Écritures, « pour qu’il descende sur nous, qu’il ouvre les oreilles et les yeux de notre cœur (les seuls avec lesquels on écoute et on voit vraiment bien ?) et pour qu’il nous révèle le visage de Dieu dans la foi. Invoquons alors l’Esprit saint avec la certitude d’être exaucé, parce que Dieu ne refuse jamais son Esprit à ceux qui le supplient avec humilité et docilité » 2.

✚ Mgr Michel Pansard, évêque de Chartres

1- Constitution dogmatique sur l’Église, Lumen Gentium n° 18,2.
2- Conférence d’Enzo Bianchi le dimanche 15 mars à la Cathédrale de Chartres

Partagez :