Sur les pas de st Louis-Marie Grignion de Montfort

Ce pèlerinage diocésain du vendredi 2 au dimanche 4 juillet 2021 sera accompagné par le père Jacques Pottier, prêtre diocésain et Monseigneur Philippe Christory, évêque du diocèse de Chartres.

Le pays de Montfort est marqué par l’histoire du Père de Montfort, Saint Louis-Marie Grignion, né en 1673. Sa maison natale se trouve rue de la Saulnerie à Montfort où aujourd’hui on y entretient son souvenir. Elle se visite toute l’année et reçoit de nombreux pèlerinages.

Retrouvez le programme sur le tract ci-dessous.

N’ATTENDEZ PLUS POUR RÉSERVER, IL RESTE 7 PLACES !

 

Télécharger le programme du pèlerinage St LAurent recto-verso

Inscription en ligne avant le 30 mai : cliquez ici !

Mais qui était Louis-Marie ?

Il est né le 31 janvier, à Montfort-sur-Meu et fut baptisé dans l’église Saint-Jacques (appelée aujourd’hui église Saint Louis-Marie Grignion de Montfort) sous le prénom de Louis. Il ajoutera plus tard à son nom celui de Marie à cause de son grand amour pour la Vierge. Louis-Marie ne passera que quelques mois dans sa maison natale et passera son enfance à Iffendic.

Remarqué pour sa bonté et son souci des plus pauvres, il sera ordonné prêtre à 27 ans. Son projet est « de faire le catéchisme aux pauvres de la campagne et de convertir les pécheurs par la dévotion à la Sainte Vierge ». Ensuite, il fut aumônier de l’Hôpital de Poitiers, il réunira certaines personnes pieuses et y constituera le noyau d’une communauté : « La Sagesse ». Il orientera ainsi une jeune fille, Marie-Louise Trichet, qui deviendra la première « Fille de la Sagesse ». Puis un peu plus tard il rencontrera Mathurin Rangeard, un jeune homme en projet de vie religieuse et sera le premier « frère Montfortain ».

Louis-Marie quitte l’hôpital en 1706 pour aller jusqu’à Rome à pied consulter le pape Clément XI. Il rêvait d’aller porter l’Évangile jusqu’aux Indes ou au Canada. Mais le pape refuse et reçoit en contre-partie un crucifix indulgencié et le titre de « missionnaire apostolique».
Le père de Montfort meurt en 1716 épuisé par la fatigue et les pénitences à Saint-Laurent-sur-Sèvre en Vendée. Plus tard, le Pape Jean-Paul II s’inspira de son “Traité de la vraie Dévotion”.

Église Saint Louis-Marie de Grignion

Dédiée à Saint Louis Marie Grignion et datant du XIXè siècle, elle est d’inspiration italienne avec son clocher en forme de campanile qui abrite la statue du Saint. On y trouve deux vitraux du chœur consacrés à Saint Louis-Marie, et le chemin de croix donné par l’Abbaye Montfortaine au moment de la fermeture du séminaire en 1966. Cette église, implantée sur une ancienne motte féodale a subi deux campagnes de construction qui sont perceptibles par les matériaux employés. La tour du clocher est élevée en pierre de taille de calcaire et le gros-oeuvre de la nef et du transept sont en moellons de schiste avec une corniche en brique. Elle fut restaurée à plusieurs reprises entre 1848 et 1886.

Famille montfortaine

L’Institut des Frères de Saint-Gabriel constitue l’une des branches de la famille montfortaine qui s’inspire de la spiritualité de Montfort.

Très présente à travers le monde, la famille montfortaine comprend :

Autre proposition

Pèlerinage à Lourdes  du samedi 21 au jeudi 26 août

 

Vous pouvez vous inscrire en cliquant sur le lien : lourdes2021-diocesechartres.venio.fr

La date limite d’inscription est le : 15 juin 2021

Partagez : 
e287a779a6379d9c42807805a9318392vvvvvvvv