Une bonne nouvelle adressée à tous !

Le cœur de la bonne nouvelle !

bonne_nouvelle1Découvrir ou redécouvrir qu’il est fils ou fille de Dieu, tendrement aimé du Père, que la plénitude du Salut lui est offerte en Jésus mort et ressuscité : voilà le cœur de la Bonne Nouvelle que tout chrétien est appelé à annoncer au monde. L’effusion de l’Esprit Saint vient le revêtir de la « force d’en haut » (Actes 1,8) et l’équiper des dons et charismes nécessaires à l’évangélisation.
Si l’évangélisation se vit avant tout au quotidien, dans les relations de famille, de quartier, de travail, certains groupes de prière vont aussi évangéliser dans la rue, sur les marchés, dans les manifestations publiques.
Beaucoup de ses membres participent aussi à un service d’Eglise et à une présence auprès des plus pauvres.

« A notre époque qui est avide d’espérance, faites connaître et aimer l’Esprit Saint. Vous aiderez alors à faire en sorte que prenne forme cette « culture de Pentecôte » qui seule peut féconder la civilisation de l’amour et de la coexistence entre les peuples ». Jean-Paul II, (14 03 02).

L’effusion de l’Esprit

Combien plus le Père du Ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui l’en prient » (Luc 11,13)

L’effusion de l’Esprit Saint ou baptême dans l’Esprit Saint est le cœur de l’expérience du Renouveau Charismatique. Elle est une actualisation, un nouvel éveil, une prise de conscience du don baptismal originel.

Une expérience personnelle

Tout commence par un profond désir : celui de s’offrir et de correspondre à l’action de l’Esprit Saint ; d’être revêtu des dons nécessaires à l’annonce de l’Evangile.
C’est une expérience unique pour chacun qui conduit à une paix et une joie nouvelles.

Elle se traduit souvent par un accroissement :

  • De foi et d’espérance,
  • D’amour de Dieu,
  • De goût et d’intelligence pour les Ecritures,
  • D’un jaillissement de vie.
  • Du désir d’annoncer la Bonne Nouvelle

Une expérience communautaire

Cette démarche se vit au sein d’une assemblée de prière ; les participants entourent celui qui fait cette démarche, prient avec lui et pour lui. Ils lui imposent les mains : ce geste, habituellement pratiqué dans les premières communautés chrétiennes, signifie la communion profonde des personnes en prière et l’accueil du Don de Dieu.

 

Les Charismes

bonne_nouvelle2« Recherchez la charité ; aspirez aussi aux dons spirituels » (1Co 14, 1)
Les Charismes sont des dons spirituels gratuits que l’Esprit Saint donne à chaque chrétien pour la construction de l’Eglise et le service du monde : « Manifestation de l’Esprit en vue du bien commun » dit Saint Paul (1Co 12, 7).
Dans l’assemblée de prière, les charismes peuvent être nombreux et variés ; trois sont plus particulièrement exercés.

Le chant en langue

Le charisme des langues, (ou encore glossolalie) est une forme de prière individuelle ou collective (murmurée, parlée ou chantée) qui libère profondément, aide à louer Dieu et à adhérer à sa volonté. Paul lui-même exerce ce charisme (1Co 14,18) .

La prophétie

Le charisme de prophétie, plus important que le précédent, consiste en une parole ou un message que transmet, de la part de Dieu, une personne qui l’a reçu dans la prière. Cette parole inspirée par l’Esprit est destinée à édifier, consoler, exhorter, éclairer le groupe ou un membre du groupe.

La guérison

Le charisme de guérison fait partie de la mission que l’Eglise a reçue du Christ (Luc 10,9). La guérison manifeste la présence du Ressuscité et authentifie la Parole annoncée. Des guérisons immédiates ou progressives, psychologiques, physiques ou spirituelles ont lieu. Elles renforcent la foi de la personne guérie mais aussi celle du groupe.

Partagez : 
2ed9dabef470dfe780b852de703b6e66'''''''''''''''''''''''