Vous avez dit « synode sur la synodalité » !

Vous avez dit « synode sur la synodalité » !

Le pape François a souhaité que tous les fidèles se mettent ensemble à l’écoute du Seigneur pour discerner les voies nouvelles de la mission de l’Église. Cependant, la complexité du thème est vite apparue. Le mot synode définit une assemblée. Il s’agissait de « marcher ensemble » pour comprendre « comment mieux marcher ensemble ». En Eure & Loir, ce sont plus de cinq cents personnes qui ont échangé et apporté leur contribution. D’autres ne sont pas sentis concernés, les jeunes adultes particulièrement et les catholiques attachés à une liturgie plus traditionnelle. Une majorité des participants ont plus de soixante ans. Les conclusions sont riches mais ne reflètent pas les sentiments de tous car tous ne se sont pas exprimés.

Quel regard porter sur cette étape ? Beaucoup d’idées furent exposées. Cependant ces contributions n’ont pas réellement dit comment cette marche s’est déroulée et enrichie, dans l’écoute du Saint-Esprit, par la méditation de la Parole, dans une grande diversité sociale. Elles rassemblent et présentent des sujets très divers. On observe ceci dans la synthèse du diocèse mise en ligne sur notre site, ou encore au niveau national sur le site de la CEF dans un document intitulé « collecte nationale ». Nous, évêques, avons voté de le transmettre tel que à Rome, sans pour autant valider chaque idée qu’il contient.

Les médias se sont fait écho d’un trouble, pourquoi ? Car à force de multiplier les thèmes que chacun a présentés, aucun sujet ne fut approfondi par l’ensemble des participants, et certaines idées émanent de quelques personnes seulement. Pour chaque sujet, si certains font consensus, d’autres sont très discutés et n’expriment pas la pensée d’une majorité de fidèles.

Nous aurons encore à accueillir l’intuition du synode dans nos cercles catholiques. La conduite de l’Église en Eure & Loir ne peut se réaliser que dans la prière et la méditation de l’Écriture, surtout les évangiles. Attelons-nous à cette ascèse qui consiste à prendre au sérieux les textes sacrés. Soyons à l’écoute les uns des autres. Prions intensément le Saint Esprit pour qu’il nous inspire les voies nouvelles de la mission. Le synode doit continuer dans l’assurance que le Saint-Esprit a encore beaucoup à nous dire.

✚ Mgr Philippe Christory, évêque de Chartres

Partagez : 
8ad0be8b66846ab81ddb6891134c54eedddddddddddddd